Hedley Han

L’Ombudsperson for Sports (OS) Ramesh Sunt a fait part de ses recommandations, le 6 juillet dernier, dans l’affaire opposant la Fédération mauricienne de Basket-Ball (FMBB) à Dane Carver, joueur de l’équipe des Roche Bois Warriors (RBW). Un rapport nettement défavorable à l’encontre du président Hedley Han, pointé du doigt pour être à la fois juge et partie prenante, dans cette affaire.

Pour rappel, ce dernier avait porté plainte à la police contre Dane Carver le 2 juin 2017, pour agression lors de la rencontre RBWCurepipe Starlight SC. Le joueur avait ensuite été suspendu et depuis, il n’a toujours pas été autorisé à porter les couleurs de son club d’où la remarque de Ramesh Sunt qu’il a été « unduly penalized » ! Les recommandations de l’Ombudsperson for Sports sont plus que défavorables à l’encontre de la FMBB. Ramlesh Sunt est même catégorique : la FMBB doit rendre sa licence à Dane Carver – suspendu depuis plus d’un an pour comportement antisportif.

« The Ombudsperson there feels that the respondent (ndlr: Dane Carver) must be issued with the license, fi rstly the suspension cannot continue after the deliberation of the disciplinary committee on 17th june 2017, and secondly, regarding to the police prosecution case, the respondent is innocent until proven guilty by the court », a-t-il conclu, après avoir examiné le dossier. Il semblerait cependant, qu’Hedley Han, qui est aussi la victime dans cette affaire, ne l’entend pas de cette oreille. Car jusqu’ici, le joueur n’a toujours pas récupéré sa licence et ce, même après avoir sollicité la Fédération à maintes reprises, depuis le début de la saison 2018 de la Super League.

C’est d’ailleurs, suite à ces sollicitations qu’Hedley Han a eu recours à l’OS, pour chercher un avis dans cette affaire, où tout a commencé le 2 juin 2017, au gymnase de Phoenix. C’était lors de la demi-fi nale aller, comptant pour la Super League, opposant les Warriors au Curepipe Starlight. Selon la version des faits rapportés à l’OS par Hedley Han qui offi ciait comme arbitre ce jour-là, « Dane Christopher Carver from Roche Bois Warriors was reported to the police and to the Mauritius Basket Ball Federation for assault on the person of the referee of the match. » C’est après avoir écouté les différentes versions que l’OS a suggéré à la FMBB de lever la suspension de Dane Carver, en attendant que la police boucle son enquête et que la justice se prononce sur cette affaire.

Conflit d’intérêts

Une recommandation somme toute raisonnable, mais à laquelle Hedley Han n’est pas prêt à se plier, puisqu’il a affi rmé préférer laisser la justice, suivre son cours. Un manque de bonne volonté que Ramesh Sunt n’a pas manqué de déplorer comme en témoigne ses commentaires : « The case is still under enquiry. As prosecution, by police takes months and even years, it would appear that waiting for the court to deliver its judgment following which the Mauritius Basket Ball Federation (MBBF) will initiate any administrative sanction against the player may unduly penalized the player.» Dans son rapport, l’OS fait aussi mention d’un « confl it d’intérêts » concernant la position d’Hedley Han dans ce problème, sachant qu’il est à la fois juge, président de la fédération et victime. « Irrespective of the police case, the Federation is not observing the FIBA rules. In fact, according to the letter dated 2nd June 2017, the Federation issued a letter to the respondent (by the President/referee and victim) that he was temporarily suspended, from the activities organized by the MBBF, till the next Disciplinary Committee where he will be convened. This is again a situation of confl ict of interest. The player is being unduly penalized », souligne-t-il une fois de plus.

Par ailleurs, l’OS qui voulait concilier les deux parties les avaient réuni le 20 juin dernier, pour trouver une solution à l’amiable. Peine perdue par rapport surtout à la position adoptée par Hedley Han que Ramesh Sunt ne manque pas d’égratigner pour les « delaying and abusive tactics » utilisés. « The OS regrets that no conciliation has been possible. The OS is of the opinion that the respondent player is being unduly penalized since June 2017. There is a delaying and abusive tactic being made by the Appellant (FMBB) in using the provision in section 6(1) (i) of the Sports Act 2016 despite the matter having been already decided by the Appellant’s own Disciplinary Committee. The next advantage taken by the Appellant is by using the further delaying method by way of appeal to the Tribunal, Whereby the respondent Player is still being deprived of his licence and right to play. The appellant therefore making a mockery of its own International Federation Rules », fait-il ressortir.