Les habitants de Canal Dayot se disent inquiets de la suspension des travaux d’élargissement, alors que de leur côté, les autorités ne donnent aucun signe quant à une éventuelle reprise des activités. Las d’attendre, les habitants ont porté plainte dimanche à la police.
Les employés accusent l’État de ne pas assurer leur sécurité après que les travaux d’élargissement du Canal Dayot ont été stoppés à la suite d’un litige foncier déclaré par la firme Les Gaz industriels Ltd. Cette compagnie a poursuivi l’État pour avoir empiété sur son terrain dans le cadre du projet d’élargissement du Canal Dayot. Après que l’affaire a été entendue en Cour, une solution à l’amiable a été privilégiée entre les parties. L’échange de documents et la précision des travaux devaient être expliqués au responsable des Gaz Industriels Ltd avant que les travaux ne reprennent. Mais à ce jour, les travaux n’ont toujours pas repris et les habitants en savent plus à quel saint se vouer. « Nous craignons les fortes pluies d’été. Nous avons été traumatisés par les inondations en mars dernier et nous ne souhaitons pas revivre cet événement », explique un habitant de cette région, qui se fait le porte-parole des habitants de Canal Dayot. Ce n’est, dit-il, que lorsque les travaux seront achevés que « nous aurons la paix d’esprit ». « En attendant, nous guettons la moindre goutte de pluie et craignons de voir monter le niveau de l’eau monter. »