Si la Coupe d’Or monopolisera l’attention ce samedi, la cinquième épreuve ne s’annonce pas moins intéressante, avec quelques-uns des meilleurs sprinters de l’île se donnant rendez-vous sur 1365m. On a fait de Victory Team notre vainqueur vu que les conditions semblent lui être favorables. Ce choix peut étonner étant donné que cette épreuve devrait en principe revenir à un finisseur vu le nombre de frontrunners qui y participent. Mais on reste avec Victory Team car, de sa deuxième ligne, il devrait se retrouver dans la position tête et corde.
Avec seulement 52 kg sur le dos, on trouve que le cheval d’Amardeep Sewdyal peut faire travailler Nordic Warrior, qui porte 8 kg de plus et qui s’élance de la 5e ligne. Même s’il n’a pas gagné, Victory Team n’a pas été ridicule à ce niveau. C’était dans la Hinterland Cup en août dernier, lorsqu’il a fallu un très bon Beat The Retreat pour le reprendre en ligne droite. Il avait ce jour-là nettement devancé Ernie, Charles Lytton et autre Mootahadee et Step To Fame, alors même qu’il était mal placé au départ (10e). On lui prévoit une physionomie de course similaire, mais cette fois il a comme bonus un bon couloir. Il faudra être aussi bon que Beat The Retreat pour le remonter samedi.
À son meilleur niveau, Charles Lytton reste le meilleur finisseur du lot, mais ses dernières performances n’incitent pas à l’optimisme. Il reprendra la compétition presque deux mois après sa pâle prestation dans la Princess Margaret Cup, où il avait occupé une modeste 6e place à 5L de Beat The Retreat. On ne lui trouve que deux performances du niveau de son standing cette saison. La première lorsqu’il n’a été battu que de 0,45L par Blow Me Away et la seconde quand il avait refait beaucoup de terrain pour échouer à environ 1L d’Ernie, tout en bouclant les derniers 600 mètres en 34.82. Il n’aura une chance que s’il retrouve cette forme.
À l’image de Charles Lytton, Ernie semble lui aussi connaître un petit passage à vide après avoir marqué de son empreinte le début de saison. Son jockey avait même trouvé qu’il était le meilleur sprinteur de l’île. Mais il est par la suite rentré dans le rang après sa victoire dans la Lightning Cup. À sa décharge il faut faire ressortir qu’il avait pris un coup dans la Hinterland Cup et n’avait pu donner la plénitude de ses moyens. Il semble avoir repris du poil de la bête ces derniers temps, comme l’atteste son bon chrono de mardi dernier, lorsqu’il avait dominé Wavebreaker. S’il arrive à surmonter le handicap de sa ligne moyenne et trouver une bonne position derrière les meneurs, Ernie aura son mot à dire.
Nordic Warrior s’est rappelé au bon souvenir de ses partisans la dernière fois, lorsqu’il avait réalisé le bout en bout. Force est d’admettre que, cette fois, les circonstances de course ne sont pas les mêmes. Cependant, il faut souligner qu’il a déjà gagné en suivant de près. Mais la question qu’on se pose est : trouvera-t-il facilement les barres avec sa ligne moyenne et la présence d’autres chevaux rapides à son intérieur ? Si d’aventure il parvient à prendre le meilleur de Victory Team dans la partie initiale, ses chances augmenteront.
En ce qu’il s’agit de Mootahadee, Step To Fame, Thrust et Door Of Deception, ils s’élanceront au départ de cette épreuve avec des chances secondaires. Le premier porte certes un handicap favorable, mais il est mal placé au départ. Step To Fame a montré ses limites sur le parcours. Il nous revient après un repos de dix semaines. Il peut profiter de sa fraîcheur, mais encore ! De son côté, Thrust, qui ne compte aucune performance significative chez nous, pourrait trouver la valeur du jour au-dessus de ses possibilités, alors que Door Of Deception, qui reprend la compétition après une absence de presque un an, aura besoin de cette course pour retrouver un tant soit peu ses bonnes sensations.