Swapneel Rama peut être satisfait de son week-end de course. En sept montes, il a pu ramener deux gagnants. Si Rob’s Jewel était considéré comme le banco de la journée de samedi, en revanche, The Tripster a surpris plus d’un en s’octroyant la course vedette de la journée dominicale. Ce dernier succès, il l’espérait quelque part vu que son cheval portait une petite charge.
C’est un Swapneel Rama content d’avoir bien fait son boulot que Turf Magazine a rencontré. Parlant de la journée de samedi, la 27e, il dit haut et fort que « Rob’s Jewel était une des certitudes de ce week-end. Le cheval avait été battu à la régulière par Oomph et sa défaite face à Ice Run méritait d’être ignorée. Il revenait sur les 1400m et avait tiré l’as au départ. Tout plaidait en sa faveur samedi dernier. »
Effectivement, une fois que le hongre bai a bien sauté, il a pris les opérations en mains. Par la suite, Rob’s Jewel était plein d’allant et après avoir soufflé au bas de la descente, son cavalier a attendu les derniers 300m pour lancer le sprint, avec à la clé de gros dégâts. Aucun adversaire n’a pu suivre son déboulé et presque huit longueurs le séparaient de Baron Bellet à l’arrivée de cette 7e épreuve.
Ce qui a sauté aux yeux dans la ligne droite finale, c’est que Swapneel Rama a cherché sur sa droite alors qu’il était collé à la lice. Un large sourire illumine ce babyface killer. « Je me souviens de la victoire de Royal Deed face à Hinterland en 2004. On avait tellement peur de lui et quand Royal Deed avait fait le trou, je me suis mis à chercher Hinterland en ligne droite. Cette fois, j’étais tellement en avance que j’ai oublié que mon cheval courait collé contre les barres. » Pour lui, à chaque fois que ce cheval a un easy going, il fera parler la poudre.
Concernant ses autres montes de samedi, Swapneel Rama est d’avis que « Captain Nero est un sujet moyen. Il pourrait nécessiter plus de distance et préférer une classe plus faible. De plus, il préfère une piste molle. » Il est à noter que malgré le fait qu’il ne portait que 52 kg et avait tiré une bonne quatrième ligne, le pensionnaire de Shyam Hurchund a fini 8e, à plus de 5L de The Brass Bell, lauréat de la 3e course.
Une course à oublier pour Ready To Attack
La déception de la journée de samedi a pour nom Ready To Attack, qui a été battu par plus de 6L et qui n’a même pas pu s’immiscer dans le quarté de l’épreuve principale. Rama tente une explication. « C’est une course à oublier. Alors que Karraar allait d’un bon rythme à l’avant, les chevaux qui suivaient ont ralenti le pas. Ready To Attack a tiré durant tout le parcours et il n’a pas accéléré. Sa mauvaise performance s’explique par les circonstances pénibles de cette course. » Le rapport intérimaire parle longuement des malheurs de Ready To Attack, qui est aussi retourné avec une gêne.
Le coup de poker a été réussi dimanche avec The Tripster dans la course phare. Mais Swapneel Rama ne s’étonne nullement de cette victoire. « Il a bien démarré et, avec les oeillères, on a décidé de ne pas trop lui mettre la pression au début. Mon cheval a couru sa course, concentré et j’ai joué mon va-tout en ligne droite. The Tripster a tiré profit de son poids plume et portait 8 kg de moins que Prince Of Thieves, ce qui est énorme à ce niveau. » Selon l’entraîneur Simon Jones, un séjour profitable à Floréal et le fait qu’il n’a pas tiré cette fois sont parmi les facteurs qui ont contribué à cette victoire.
Swapneel Rama avait aussi obtenu trois autres montes au cours de la 28e journée. Malheureusement, aucune n’a figuré à l’arrivée. « Caracal est jeune, mais aussi très moyen. Il a encore une bonne marge au niveau de l’apprentissage. Il a sauté lentement et a eu des difficultés en ligne droite. » Le sujet de Ramapatee Gujadhur n’a pu faire mieux qu’une modeste 8e place dans la course d’ouverture. Concernant Together Forever, qui a fini à 11L d’Ice Run dans la 4e course, il trouve que « le cheval était stressé et lui a donné du fil à retordre dans les stalles. » Enfin, Clifton Surf n’a pas mal fait selon son jockey.
Avec 12 victoires dans ses bagages, Swapneel Rama pense pouvoir rattraper Robert Khathi, qui n’est plus en action, ainsi que Jeanot Bardottier, suspendu. Ces deux cavaliers comptent 14 succès chacun.