Sevré de victoire depuis son doublé de la journée inaugurale, Swapneel Rama a mis fin à sa traversée du désert samedi dernier, lorsqu’il mena au sacre l’outsider Dustan dans The Top FM Cozé Do Mo Pep Cup. Une victoire qu’il accueille avec un ouf de soulagement et qui, il espère, en appellera d’autres. « Cette victoire tombe à pic car ça commençait à faire beaucoup, les journées blanches. C’est surtout bon pour le moral. Dustan a été une très bonne surprise pour moi. J’espère que ce n’est que le déclic car un jockey a besoin de victoires pour rester motivé », déclare la cravache mauricienne.
« Ce manque ce réussite, explique notre interlocuteur, a pour origine les montes que j’ai. Comparativement à la saison dernière, j’ai moins de montes de qualité. Comme le savez, évoluer en freelance n’est jamais facile. Ajouté à cela le fait que pratiquement tous les établissements ont leur titulaire, je dois souvent me contenter des second hand rides pour ainsi dire. En tirer le maximum n’est pas du gâteau. » Heureusement qu’il a un statut de senior rider en sus d’être un light weight. « Mais encore faut-il qu’il y ait des chevaux légèrement handicapés pour qu’on fasse appel à mes services. Il n’y a pas beaucoup de ceux-là qui courent chaque semaine. »
La 10e journée, il l’a abordée avec la même motivation et le même optimisme qui l’anime depuis qu’il exerce le métier de jockey. Il savait qu’il ne lui fallait qu’un soupçon de chance pour renouer avec le succès « car sur le papier, j’avais une belle carte. »  S’il était attendu sur Var’s Dream voire Gharbee ou à un degré moindre Victory Team, c’est sur l’extrême outsider Dustan qu’il se distingua.
Alors que tous les yeux étaient braqués sur Castle, qui faisait grosse impression au sortir du dernier virage, c’est la doublure de l’entraînement Gujadhur qui surgit de nulle part pour le coiffer au poteau, au grand désarroi de Raymond Danielson, qui pensait l’avoir emporté. « Je savais que Dustan devait être hard ridden. C’est un cheval qui prend son temps pour enclencher mais dès qu’il trouve sa vitesse de croisière, il possède un très bon finish. Chapeau à l’entraînement Gujadhur qui a fait un gros travail avec Dustan et merci à Ramapatee Gujadhur de m’avoir confié cette monte. »
Pourtant, aux 400m, on ne vendait pas cher les chances de Dustan.  « Personnellement, je savais que tout n’était pas perdu car il y avait un bon rythme dans la course. Comme je l’ai fait remarquer, c’est un cheval qui prend du temps pour enclencher. Il fallait l’actionner pour qu’il reste au contact. Dans la ligne droite, je savais qu’il allait tout me donner. »
Sa traversée du désert, Swapneel Rama pouvait y mettre fin plus tôt, soit en début de journée, lorsqu’il fut associé à Var’s Dream, grandissime favori de la deuxième épreuve. Mais en voulant bien faire, le Mauricien sortit la cravache de sa main droite, avec pour effet que sa monture alla brusquement sur sa gauche, forçant son cavalier à la redresser. Ce qui permit à Mystical Twilight de combler son retard à l’intérieur avant de faire la différence par la suite. « À cela j’ajouterai que mes adversaires ne m’ont pas fait de cadeau au sortir des stalles. Je pense aussi que Var’s Dream a peut-être manqué de fraîcheur car il revenait d’une course sur 1400m. Mais il réalise tout de même une honnête performance en n’échouant qu’à un nez du vainqueur. »
Le deuxième accessit, il s’en contenta aussi avec Gharbee dans l’épreuve phare. « Le but est arrivé trop tôt pour lui. C’est un cheval que je connais bien et qui donne toujours le meilleur de lui-même. J’avais l’intention de déboîter plus tôt, malheureusement je n’ai pas réussi. Tout comme Dustan, c’est un cheval qui aime avoir son momentum. Il a fait sa course mais il est tombé sur un grand Awesome Adam. »
En ce qu’il s’agit de Victory Team, Swapneel Rama dira que c’est le cheval qui l’a le plus déçu samedi. « Je pensais qu’il allait faire beaucoup mieux que ça. Il est passé complètement à côté. Il est à revoir. » En revanche, notre interlocuteur qualifie la rentrée de Duke The Duke de très bonne. « Il était trop keen dans le parcours. Je pense que s’il était détendu, il aurait pu prétendre à mieux. Cette course ne peut que lui faire du bien. À mon avis, sur 1500m, il fera définitivement mieux. »