« On ne fait pas assez attention quand on bétonne des sols qui étaient autrefois perméables. On ne prévoit pas suffisamment où toute cette eau pluviale ira. » C’est ce qu’estime Sylvie de Leusse, présidente de l’Association des Architectes de Maurice. Dans cette interview accordée au Mauricien, elle déclare que s’il est normal d’avoir parfois des inondations, « il n’est pas acceptable qu’il y ait des pièges humains qui tuent des gens ». Suite aux inondations meurtrières de la semaine dernière, l’architecte suggère entre autres d’« élargir les drains ». Le développement, ajoute-t-elle, « doit s’accompagner de plans d’urbanisme sérieux, avec la prise en compte de toutes les catastrophes naturelles ». Selon elle, hormis Port-Louis, les autres villes, qui ont connu des développements infrastructurels, sont aussi à risques. « Qu’on prenne vite des mesures pour éviter une autre catastrophe », insiste-t-elle.