Les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) arrivent à terme à fin 2015, et l’heure est non seulement au bilan mais aux nouveaux objectifs pour l’après 2015. Cela afin d’améliorer encore la vie des populations et protéger la planète pour les générations futures. Plusieurs ONG ont rédigé un rapport sur les priorités à atteindre post-2015 au plan local. Une copie de ce rapport sera transmise au chef de la délégation mauricienne, le Premier ministre, Sir Anerood Jugnauth, qui assiste au sommet des Nations Unies à New York.
À Maurice, l’ONG Halley Mouvement a eu pour tâche de réunir les suggestions et idées de plusieurs organisations de la société civile dans l’élaboration d’un plan à long terme. Ce programme de développement pour l’après-2015 abordera de nombreuses problématiques : mettre fin à la pauvreté et à la faim, améliorer la santé et l’éducation, entre autres. L’ONG a organisé hier un symposium national ayant pour thème : « Empowering Mauritius towards the 2030 Agenda » au Hennessy Park Hotel, Ébène. Les participants à ce symposium ont planché sur les moyens à atteindre les objectifs de développement durable et les progrès accomplis, et si les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont eu un impact positif sur la République de Maurice.
Plusieurs personnalités ont été invitées au lancement de ce symposium, en l’occurrence Prem Koonjoo, ministre de la Pêche ; le Dr. Nomvuyo Nokwe, Haut Commissaire de l’Afrique du Sud et la première conseillère à l’Ambassade de France, Sophie Maysonnave. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan d’action 2015 où l’ONG a entrepris plusieurs activités communautaires. Le symposium national est le point culminant de son action et fournira une plate-forme pour les échanges sur les défis futurs relatifs aux objectifs de développement durable, avec une réflexion sur le rôle des acteurs qui sont censés mener à bien les prochains objectifs mondiaux.
Lors de son allocution, le secrétaire général du Halley Movement, Mahendranath Busgopaul a rappelé que les objectifs du millénaire pour le développement ont été rédigés en 2000 et étaient axés sur la réduction de la pauvreté, la faim, les maladies, l’inégalité entre les genres, et assurer l’accès à l’eau et l’assainissement adéquat d’ici 2015. Passé le cap de 2015, il ne faudrait pas selon ce dernier, s’arrêter à mi-chemin. Il convient d’insister pour que les pays poursuivent leurs efforts en vue d’atteindre le développement durable. « Les nouveaux objectifs de développement durable visent à compléter ce que les objectifs du millénaire pour le développement n’ont pas atteint et à se pencher en profondeur sur les causes profondes de la pauvreté et de l’inégalité », a déclaré Mahendranath Busgopaul. Il a fait remarquer que Maurice a fait des progrès, par exemple en matière de réduction de la pauvreté et en élargissant l’accès aux services sociaux de base mais que toutefois, beaucoup d’objectifs demeurent inachevés.
À l’issue de ce symposium, un document final a été élaboré et une copie sera soumise au Chef de la délégation mauricienne qui se rendra au sommet de l’ONU à New York. Ce sommet décisif de l’ONU, qui débute le 24 septembre, se conclura sur de nouveaux objectifs mondiaux avec la mise sur pied d’un cadre stratégique visant à mettre fin à toute forme de pauvreté. La lutte contre la discrimination et la réduction des inégalités y occupent une place de choix.