La promesse de l’Alliance Lepep pendant la campagne électorale, concernant la création d’un syndicat pour les policiers, revient au-devant de l’actualité avec l’installation formelle du gouvernement. Le Sergent de police Jaylall Boojhawon, engagé dans un combat depuis ces dernières années pour que les policiers soient syndiqués, a animé un point de presse hier après-midi à cet effet et a affirmé qu’un « syndicat rendra aux policiers leur dignité ».
« Pendant la campagne électorale, l’Alliance Lepep avait annoncé qu’un syndicat de la police serait dans son programme. Nous avons confiance en la parole de l’Alliance Lepep. Un syndicat rendra aux policiers leur dignité, améliora les conditions de travail et sera un rempart contre les tentatives de répression et de représailles. Dans 95 % des cas, les familles des policiers ont voté pour un changement lors des dernières élections. Zot pe anvi ki ena enn sanzman oussi dans la polis », a fait comprendre le Sergent Boojhawon, qui obtient le soutient de la Federation of Civil Service and Other Unions (FCSOU).
Le Sergent Boojhawon fait également un appel au Prime Minister’s Office pour « un grand nettoyage » au sein de la force policière dans son ensemble. « Ena dimounn krwar ki zot proprieter la polis ek sa finn koz du tort à la police. Nous demandons au Premier ministre sir Anerood Jugnauth de faire les changements appropriés dans la police et notamment au niveau du Central CID ». Il a également dénoncé des abus de pouvoirs et des scandales qui secouent la force policière depuis ces dernières années.