Le président sortant de la Federation of Civil Servants and Other Unions accueille favorablement la décision de rejet du juge Chan Kan Cheong cette semaine concernant la demande d’injonction de Vinod Seegum et de six autres personnes dont la candidature à l’élection du nouveau président de la fédération été refusée. Toolsyraj Benydin s’exprimait hier après-midi lors d’un point de presse à la Jade Court, à Port-Louis.
Toolsyraj Benydin salue la justice qui « finn montre ki FCSOU fer so travay kouma bizin ». Le président sortant de la Federation of Civil Servants and Other Unions (FCSOU) a aussi relevé des « contradictions » dans les affividavits des plaignants.
L’élection du nouveau président de la FCSOU, qui devait avoir lieu le 24 mai, se tiendra le 26 juillet mais sans Vinod Seegum et les six autres candidats qui n’avaient pas respecté les procédures mentionnées dans la constitution de la Fédération.
Pour rappel, l’administration de la FCSOU avait le 30 avril rejeté la candidature de Vinod Seegum car elle ne contenait pas de personal letter. Et c’est accompagné de six autres candidats ayant connu le même sort, que le président de la de la Gouvernment Teachers Union (GTU), a fait une demande intérimaire auprès du juge en chambre le 17 mai puis une demande d’injonction, mais qui a été rejetée en début de semaine.
« Seegum etc, zot ti krwar akoz eleksyon ti repouse zot ti pe gagn enn premye viktwar. Tousala, ziz ti donn nou plis letan pou bann prosedir afidavit », a commenté Toolsyraj Benydin. « Mo pa enn diktater mwa. Sel fwa kot kapav akiz mwa diktatir se kan mo ti less Seegum rant dan FCSOU par la fenet… Lerla, mo ti pe krwar bien fer », a-t-il poursuivi. Toolsyraj Benydin ne sera pas candidat à la présidence de la FCSOU aux élections du 26 juillet.