La famille représente, sans doute, l’un des espaces les plus sécurisants pour tout individu. L’on y vit et l’on s’y épanouit vers le meilleur en dépit de quelques moments parfois difficiles. Mais ce qui aurait dû être un nid douillet est devenu une zone de souffrances pour certains, un vrai enfer.
À 15 ans, Marc est un enfant maltraité. Karouna, elle, croyait vivre le grand amour jusqu’à ce qu’elle découvre que son époux est trafiquant de drogue et souffre de dépendance. Les difficultés subies l’ont poussée vers l’alcool. Anne-Marie se bat pour libérer son mari de cette addiction. Ricardo, lui, est passé à la Méthadone et tente aujourd’hui de se faire accepter comme personne vivant avec le VIH. Devi vit la frayeur au quotidien avec un mari qui cherche la bagarre, souvent sans raison apparente. Reckha a été rejetée par ses proches pour avoir épousé un homme d’une autre culture. Même s’ils ont divorcé depuis, personne ne veut la voir. Si tous témoignent sous le couvert de l’anonymat c’est par crainte d’être reconnus. Ce qui témoigne du traumatisme vécu au sein de leurs familles.