À l’occasion du Republic Day célébré en Inde aujourd’hui, le haut commissaire indien à Maurice, T. P. Seetharam évoque, dans l’interview accordée au Mauricien, la profondeur des relations entre Maurice et l’Inde, qui reposent tant sur l’héritage culturel partagé qu’une histoire commune. Il estime toutefois qu’on peut faire mieux encore. « There is ground to do more. We must do more. We can’t just rest with that sense of shared heritage, we have to go beyond that », affirme-t-il. Il estime que Maurice peut non seulement être une passerelle entre le reste du monde et l’Inde, comme c’est le cas depuis de nombreuses années, mais également une passerelle entre l’Inde et l’Afrique. Il évoque aussi les possibilités pour les opérateurs mauriciens d’investir en Inde.
La journée de la République est toujours une bonne occasion pour réfléchir sur l’année écoulée. Peut-on dire que l’Inde a confirmé sa position en tant que pays émergent ?
Je me réjouis de cette occasion pour saluer vos lecteurs et adresser mes meilleurs voeux à tous les Mauriciens en cette heureuse occasion de la 63e journée de la République de l’Inde. En 1950, nous sommes devenus une République et avons adopté notre Constitution, la plus longue au monde, qui est essentiellement un document vivant et dynamique qui incarne avec éloquence les idéaux, les principes, et l’éthos national que le peuple de l’Inde désirait pour eux-mêmes — Une République souveraine laïque et socialiste, démocratique. La Constitution de l’Inde définit les rôles des différentes institutions démocratiques — L’Exécutif, le Législatif et le Judiciaire. Elle a été modifiée plus de 100 fois, symbolisant la nature dynamique des relations entre ces institutions.
Les défis en matière de développement constituent nos principales priorités car l’Inde a encore des millions de personnes vulnérables qui vivent dans la pauvreté. Il nous incombe en tant que pays et gouvernement de promulguer et d’appliquer des politiques dont l’objectif primordial est d’élever ces millions de personnes à des conditions où ils sont en mesure de profiter des opportunités et de faire des choix qui pourront développer pleinement leur potentiel en tant qu’individus et leur capacité à contribuer au développement socio-économique de la nation.
L’histoire de la croissance de l’Inde au cours des deux dernières décennies a connu de nombreux succès surtout depuis le lancement de la réforme économique. Il a été largement le résultat de l’esprit entrepreneurial de millions d’Indiens avec le Gouvernement comme facilitateur. Cela est visible dans les secteurs de production liés à la technologie comme les TIC, les produits pharmaceutiques, l’industrie automobile et les énergies renouvelables. Le défi maintenant consiste à reproduire ce même élan de croissance dans d’autres secteurs qui nécessitent un niveau élevé d’investissement public comme les infrastructures, l’éducation, la santé, la sécurité sociale, le développement des compétences, etc.
Les défis en matière de développement continueront à façonner et inspirer notre politique étrangère. Vous êtes conscients que nous sommes en même temps une civilisation ancienne et une jeune nation. L’Inde est certainement sur la voie de réaliser pleinement son potentiel en tant que peuple en contribuant efficacement à la paix, la stabilité et la prospérité de la région et du monde dans son ensemble. Dans cette entreprise, nous serons toujours guidés par ses valeurs ancestrales que sont la tolérance, le respect et le dialogue.