Le rêve olympique est certes passé pour les deux représentants mauriciens en taekwondo. Il n’en demeure pas moins que lors de la compétition qualificative au niveau continental tenue au Cairo International Stadium en Égypte la semaine dernière, James Paterson et Yoven Soobramaney ont eu affaire à très forte partie. Comme en témoigne Aneeraw Rama, représentant de la Fédération mauricienne de taekwondo, qui agissait comme responsable de la délégation.
À son avis, la course à la qualification était des plus ardues, et même le Malien Oumar Cissé, un des meilleurs mondiaux chez les -80 kg est resté à quai. « Le niveau était fort élevé, surtout avec la présence des combattants du Maghreb. Toutefois, nous avons eu droit à des surprises, notamment avec la consécration du Centrafricain Patrick Boui chez les -68 kg », explique Aneeraw Rama.
Une catégorie qui regroupait 19 combattants et où le Mauricien Yoven Soobramaney s’est bien défendu en remportant son premier combat face à l’Ougandais Andrew Mugisha. Un succès qui l’a mis en confiance avant son quart de finale face au Tunisien Wahid Briki, classé au 9e rang mondial. Malgré le palmarès de son adversaire, Soobramaney s’est bien défendu en ne s’inclinant que de deux points (3-5). Le Tunisien ne pourra cependant pas atteindre la finale, et c’est ainsi que les deux visas pour Londres revenaient à Boui et au Nigérian Muhammad Isah Adam.
Par contre, James Paterson n’a pas fait long feu dans la catégorie -58 kg. Opposé au Libyen Mohamed Tlish, il s’inclinait nettement (3-15). « Il est encore jeune et peut encore progresser à l’avenir », analyse Aneeraw Rama. D’ailleurs, James Paterson était le plus jeune combattant de cette catégorie. Pour rappel, les deux qualifiés chez les -58 kg ont été l’Algérien Mokdad El Yamine et l’Égyptien Tamer Bayoumi, soit les deux meilleurs Africains classés au niveau mondial.
Cette compétition terminée, des contacts ont été établis pour d’éventuels échanges. D’autant que le taekwondo mauricien compte être présent aux championnats du monde juniors en Égypte et aux championnats du monde poomsae (compétition technique) au Danemark au cours de cette saison.