Aux Seychelles, le taekwondo se trouve encore au stade embryonnaire. La bonne centaine d’adeptes s’adonnant plutôt au Tang Soo Do, qui se veut une discipline apparentée au taekwondo.
Toutefois, dans l’éventualité du retour de cette dernière discipline aux prochains Jeux des îles à l’île de La Réunion en 2015, une équipe de l’archipel se trouve actuellement en stage à Maurice. Pendant toute une semaine, depuis lundi dernier, ils ont amélioré leurs connaissances au Centre de taekwondo à Sable Noir.
À la tête de cette sélection seychelloise se trouve Jossy Canaya, lui-même 4e dan en Tang Soo Do. Au sein de ce groupe figurent Jean-Paul Philo, Danny Emanuel, Martin Cedras, Ralpàh Mickock, Nigel Esparon, Chabel Servina, Alex Louise et Richard Diddon. « Ce stage se déroule au-delà de nos espérances. C’est comme un rêve devenu réalité », se réjouit Jossy Canaya. Ce dernier souhaite dans la foulée que le taekwondo soit popularisé aux Seychelles. « C’est comme un bébé que nous devons maintenir nourrir. »
Il est à souligner que la fédération mauricienne de taekwondo, par l’entremise de l’instructeur national Mario Hung Wai Wing, avait tenté de lancer cette discipline dans l’archipel au début des années 1990. Toutefois, les efforts avaient été vains en raison d’un manque de suivi.
Cette fois, un nouvel élan est pris, si on croit les propos de Jessy Canaya. « Nous sommes quasiment sûrs d’être présents, si le taekwondo est accepté aux prochains Jeux des îles. De plus, nous serons à la recherche d’une affiliation internationale et nous tenterons d’attirer le maximum de pratiquants tout en bénéficiant de l’apport des commanditaires. »
Par ailleurs, la Fédération mauricienne de taekwondo vise des objectifs différents, notamment la qualification pour les Jeux Olympiques de Londres à travers le tournoi continental prévu en Égypte les 11 et 12 janvier 2012. Un tournoi où James Paterson (catégorie -58 kg) et Yoven Soobramaney (-68 kg) seront les représentants mauriciens. Ils seront accompagnés de Rama Aneeraw, secrétaire de la fédération.
Le maître coréen Kyu Hyung Lee est de son côté attendu chez nous du 9 au 16 janvier et en sera à sa troisième visite à Maurice. Les championnats d’Afrique prévus à Madagascar en avril seront également un des temps forts de la prochaine saison, au même titre que les championnats du monde de poomsae. Compétition technique pour laquelle la Colombie, le Danemark et l’Allemagne sont en concurrence pour l’organisation.