Après James Paterson, voilà que Yoven Soobramaney a également vu s’envoler son rêve de qualification olympique. Engagé dans la catégorie -67 kg, hier soir au Cairo International stadium en Egypte, le représentant mauricien en taekwondo n’a pu se retrouver aux deux premières places. Cette compétition continentale servait de dernière épreuve de sélection en vue des Jeux Olympiques de Londres.
Deuxième tentative et deuxième échec donc pour Yoven Soobramaney. Lui qui avait tenté sa chance l’année dernnière lors des championnnats du monde tenus en Azerbaidjan. Pour rappel, il avait été sorti dès le premier tour par le Portuguais Marco Silva. Au bout du compte, les deux qualifiés africains dans cette catégorie sont Patrich Boui de la République Centrafricaine et Muhammad Isah Adam du Nigéria.
La consécration de Boui dans cette catégorie qui regroupait 19 combattants peut paraître une surprise, du fait qu’il n’est pas classé au niveau mondial. Le combattant le mieux placé étant le Tunisien Wahid Briki (9e). Au niveau des autres catégories du côté masculin, l’Egyptien Ahmed Abdelrahman et le Marocain Issam Chernoub (-80 kg), le Gabonais Anthony Obame et le Nigérian Yagazie Chukwumerje (+80 kg) ont décroché leur qualification. Chez les dames, on notera la qualification de l’Egyptienne Sehma Elsawalhy et de l’Ivoirienne Ruth Gbagdi chez les -67 kg, et de la Marocaine Wiam Dislam et de la Tunisienne Khaoula Ben Hamza du côté de la catégorie -67 kg.