Il nous avait promis un voyage au coeur du reggae… Et il a tenu parole ! Les yeux fermés, Taïro a tendu la main à son public afin qu’il l’accompagne dans sa balade musicale, aux rythmes des mélodies jouées par sa formation, The Family Band.
Les fans présents sur le terrain de football de Petite Rivière Noire, le samedi 27 septembre, n’ont pas fait le déplacement pour rien. L’attente en valait largement la peine. Alors qu’il était prévu à 1h du matin, Taïro a fait son apparition sur scène aux alentours de 2h30, après les prestations de Dagger Kkilla, Marygeann’, Ras Natty Baby, Bruno Raya et Eric Triton, qui ont assuré la première partie de l’événement.
Taïro a vraiment assuré en se livrant à une performance électrique. Pendant deux heures, le chanteur a repris les extraits de ses différents albums, dont Si j’avais pas connu cette fille, Une seule vie et Ainsi soit-il. L’osmose et la parfaite coordination entre les musiciens, les deux belles choristes de The Family Band et le charisme de Taïro ont vite fait de séduire le public, qui n’a pas hésité à reprendre en choeur les tubes de l’artiste. Et à danser, façon jumpstyle signée Taïro, sur ses tubes dancehall comme Elle veut et C’est de l’or.
Dagger Kkilla a rejoint sur scène l’auteur du tube Love Love Love pour reprendre la version mauricienne de cette chanson, qui circule depuis quelques semaines sur YouTube. Avant de clore son show, Tairo a quitté la scène pour rejoindre la foule, histoire de mieux faire passer le message de son titre engagé, Bonne Weed.