Le ministre des Terres et du Logement, Showkutally Soodhun, a annoncé que son ministère approuvera bientôt une série de projets de développement pour un coût total de Rs 30 milliards sur une superficie de 200 arpents, pieds dans l’eau, dans la région des Salines à Tamarin, dans le district de Rivière-Noire. Il rencontrait la presse hier, après avoir reçu les promoteurs concernés à son bureau à Ébène.
Beachcomber, indique le ministre, investira Rs 7 milliards pour la construction d’un hôtel et de villas sur une superficie de 14 arpents 6 perches et des terres privées ; la société Horizon Sweets investira Rs 400 millions pour la construction d’un hôtel sur neuf arpents de terres ; Hyvec Partners y investira Rs 1 milliard pour un hôtel sur un terrain de 3 arpents 58 perches ; South Seas Development investira Rs 44 millions pour un hôtel et des chalets sur un terrain de 4 arpents 62 perches ; Les Salines Golf and Resorts Ltd construira un hôtel et un terrain de golf pour un investissement total de Rs 1,33 milliard sur 13 arpents 77 perches ; Four H Co Ltd construira un hôtel sur un terrain de 32 arpents 17 perches et un barachois sur une superficie de 5 arpents 84 perches pour un montant total de Rs 11 milliards.
Showkutally Soodhun souligne que ces projets datent de douze ans mais que rien n’avait été fait jusqu’à présent. Il ajoute qu’il n’y a aucune infrastructure existant sur ces terres. Des travaux de construction de routes et de tout-à-l’égout démarreront incessamment. « Le ministère a retenu un consultant pour faire le design de la route pour un montant de Rs 10 millions », dit-il. Le ministre des Finances a débloqué des fonds de Rs 385 millions pour ces travaux. La compagnie Transinvest a décroché le contrat. Le coût des travaux d’infrastructures, soit Rs 485 523 584 comprenant également l’installation de l’électricité et des facilités de communication, sera partagé entre le gouvernement et les promoteurs, tous locaux. Ces développements, selon le ministre, pourvoiront de l’emploi à 5 000 personnes.
Les promoteurs concernés ont déjà soumis une révision de leurs projets respectifs au ministère et « dans une semaine, ils sont approuvés », indique Showkutally Soodhun. Il les exhorte à commencer les travaux dès réception de leurs approbations du ministère. Entre-temps, ils devront déposer leurs demandes de permis EIA au ministère de l’Environnement. Showkutally Soodhun présidera un comité aux côtés de son collègue Etienne Sinatambou (Environnement) pour approuver tous les EIA soumis. Répondant à une question de la presse, il devait affirmer qu’ils seront tous approuvés et que si des écologistes manifestent leur désapprobation, « zot pou al dormi ». Il ajoute qu’il a demandé à Transinvest de tracer une route de 8 mètres de large en attendant la construction de la voie officielle, qui durera un an, pour que les promoteurs puissent accéder à leurs terres et commencer les travaux de concrétisation de leurs projets respectifs. « Pour la première fois, nous demanderons aux promoteurs de commencer leurs travaux tout de suite ». Le ministre soutient qu’il ne tolérera aucun retard. « Si les promoteurs sont en retard, je reprendrai les terres pour les donner à d’autres qui sont sur la liste d’attente », dit-il, en ajoutant qu’ils disposeront de 18 mois dans un premier temps. « Si ena retar lor bann travo finision, li konpreansib », dit-il.
Showkutally Soodhun annonce aussi le démarrage de projets de plusieurs milliards de roupies à Jin-Fei. « J’en informerai le conseil des ministres vendredi. Nous avons des promoteurs mauriciens et étrangers pour Jin-Fei ». Le gouvernement investira Rs 300 millions pour la construction d’une route entre Jin-Fei et le port. « Fini pran desizion. Minister Finans pou depans larzan et nous demanderons aux promoteurs de participer aux frais pour les infrastructures à l’intérieur de Jin-Fei ».
Le ministre a aussi annoncé le démarrage d’un projet au coût de Rs 11 milliards à St-Félix et dont la signature aura lieu ce vendredi. Les travaux démarreront la semaine prochaine.