Mgr Ian Ernest, archevêque de la Province anglicane de l’océan Indien, a rendu hier matin une visite de courtoisie à Hery Rajaonarimampianina, le président malgache. Répondant au Mauricien ce matin, l’évêque de Maurice a affirmé que cette rencontre a débouché sur « un bon dialogue ». La nécessité de faire évoluer d’une manière concrète la réconciliation nationale dans la Grande Île, comme le désire ardemment le peuple malgache, a été le principal sujet de cette conversation entre les deux hommes.
« Nous avons eu une très bonne rencontre et le dialogue que nous avons eu est pour le bien du peuple malgache. Cela nous a permis de comprendre que la réconciliation nationale est importante pour le développement à tous les niveaux et je suis heureux que l’apport des Églises pour faire avancer cette cause soit bien accueillie », a déclaré au Mauricien Mgr Ernest, qui était accompagné de Mgr Jaona Ranarivelo, évêque de Tana, pour cette rencontre.
Le développement de la Grande Île ainsi que la participation de ce pays dans le développement régional ont été les autres questions abordées. « Nous avons estimé nécessaire que tous les acteurs de la vie politique, sociale et économique joignent leurs efforts pour relancer le développement afin de permettre au peuple malgache de retrouver sa dignité tout en évoluant dans un espace régional qui soit épanouissant. J’ai fait part au président malgache que l’Église souhaite qu’il y ait une écoute mutuelle de la part de tous les acteurs de la société malgache et qu’il y ait une vision commune dans l’intérêt du peuple », poursuit Mgr Ernest. Ce dernier dit avoir mentionné les domaines où l’Église est déjà à l’oeuvre dans la Grande Île et avoir souligné la responsabilité des Églises, principalement dans le domaine de l’éducation.
Par ailleurs, depuis ces trois dernières années, le Conseil oecuménique des Églises de Madagascar multiplie les initiatives pour la réconciliation nationale dans la Grande Île et a organisé, depuis le début de l’année, deux tables rondes entre les dirigeants politiques et les forces vives.