PASCAL LAROULETTE
Enfant de la terre
Citoyen du Monde

À l’arrivée d’un invité de marque, la tradition veut qu’on lui fasse honneur, et ce en l’accueillant sur un tapis rouge. La coutume de dérouler le tapis rouge « trouverait son origine dans l’Antiquité de l’usage de couvrir le sol d’étoffes pourpres lors de cérémonies religieuses et est d’origine phénicienne. La première apparition connue du tapis rouge remonte à 458 av. J.-C. dans Agamemnon, d’Eschyle. »  (1)

Et si on dérogeait à la tradition ?

L’île Maurice aura la grâce d’accueillir le pape François, symbole du serviteur qui se fait petit pour servir la cause écologique. Le pape véhicule merveilleusement bien l’idée que l’avenir de l’humanité réside dans sa cohabitation harmonieuse avec la Nature. D’ailleurs, à travers son « Laudato SI », il dit ‘viva voce’ « SAVE OUR COMMON HOME ».

Le pape incarne aussi cette rupture avec l’accumulation du gain à court terme en proposant des modes de production plus durables dans l’exercice de la création et la distribution des richesses. Il va même plus loin, en disant ceci : « L’heure est venue d’accepter une certaine décroissance dans quelques parties du monde, mettant à disposition des ressources pour une saine croissance en d’autres parties. »

Accueillons donc ce pape sur un tapis vert ! Cela témoignerait de notre engagement, nous Mauriciens, à concevoir désormais notre avenir en vert. Notre invité se réjouira certainement de cette marque de solidarité; caractère étant le bien le plus précieux de notre nation mauricienne et d’ailleurs très visible, surtout lors des fêtes religieuses ou de moments durs, tels les inondations et cyclones. Faisons ce cadeau au pape François. Saisissons la balle au bond et faisons de cette visite papale le début de la fin du plastique à usage unique.

Le pape François célébrera la messe à Marie Reine de la Paix et nous gratifiera certainement de sa bénédiction urbi et orbi. Retournons-lui l’ascenseur en nous munissant de nos bouteilles réutilisables pour consommer nos boissons. Faisons bloc ensemble contre les bouteilles en plastique à usage unique.

De plus, le pape ira se recueillir au caveau du père Laval, qui est aussi un lieu symbolique, où se rendent bon nombre de Mauriciens à la recherche d’une grâce ou d’une paix intérieure. Gratifions le pape d’une belle leçon du principe de « Leave No Trace » en action. Nous savons qu’en guise de solidarité nombreux seront les Mauriciens à offrir à leurs confrères pèlerins des boissons, comme du thé ou du jus, lesquelles sont généralement consommées dans des gobelets en plastique à usage unique. Inversons donc ensemble cette tendance. Munissons-nous de nos sacs à dos avec des gobelets réutilisables que nous retournerons ensuite à la maison et laissons les routes menant vers le caveau du père Laval aussi propres qu’avant le pèlerinage. C’est bien cela le principe du « Leave No Trace ».

L’histoire nous démontre que les Mauriciens savent relever les défis de leur temps. Unissons-nous et faisons de même afin de combattre le plastique à usage unique.

Allez tapis rouge ou vert ? Il y a urgence climatique. Nous n’avons pas de planète B. Pour moi, le tapis vert l’emporte haut la main.

Notes :

(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Tapis_rouge