Les propriétaires de taxis et de « taxis marron » ne vont pas augmenter leurs tarifs, du moins pas avant la semaine prochaine. C’est que nous confie Rafick Bahadoor, président de la Taxi Proprietors’ Union, qui dit avoir envoyé trois propositions au Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth. Si ce dernier n’y adhère pas, une possibilité de hausse des tarifs ne serait alors pas écartée. « Avec le peu de clients que nous avons, si nous envisageons une hausse, nous risquons de les perdre. Donc, à ce jour nous n’avons pas encore osé augmenter les tarifs des taxis et “taxis trains”. En revanche, ce n’est pas une décision finale. Nous ferons connaître notre décision lors d’une conférence de presse que nous envisageons de tenir la semaine prochaine », affirme le président de cette association.

Par ailleurs, Rafick Bahadoor dit avoir envoyé trois propositions au Premier ministre. La première concerne les taxis d’hôtel. Il a ainsi demandé au chef du gouvernement de « revoir les règlements » afin que les propriétaires puissent changer de voiture tous les 20 ans, au lieu de dix actuellement. Selon lui, après dix années, « les voitures sont toujours en bon état ».

La deuxième proposition concerne la Road Tax. Rafick Bahadoor réclame à ce propos que la taxe soit « standardisée » pour les chauffeurs de taxi à une somme symbolique de Rs 300. Enfin, il demande que les frais de la “trade licence” de Rs 500 soient retirés. « Si le gouvernement n’accède pas à nos demandes, nous n’aurons d’autre choix que d’augmenter les tarifs des taxis et “taxis train”. D’ailleurs, une possibilité d’organiser une manifestation n’est pas à écarter. Toutes les options sont ouvertes », précise-t-il.