La roupie mauricienne a repris une tendance à la dépréciation le mois dernier, et ce après les gains enregistrés en mai dernier. C’est ce qu’indique le dernier relevé de la Banque de Maurice (BoM) sur l’évolution de la monnaie locale vis-à-vis d’un panier de devises représentatives de nos échanges commerciaux.
Le premier des deux sous-indices établis sous le Mauritius Exchange Rate Index (MERI) est basé sur la répartition des devises dans nos échanges commerciaux. Il est passé de 101,956 points en mai 2015 à 102,355 points en juin, toute augmentation étant synonyme de dépréciation de la roupie. Notre monnaie s’était appréciée en mai 2015, renversant par la même occasion une tendance négative notée depuis le premier mois de l’année. La BoM publie également un autre indicateur, le MERI 2, qui prend en compte à la fois la répartition des devises dans notre commerce extérieur ainsi que dans les revenus touristiques du pays. Le MERI 2 était également à la hausse le mois dernier, passant de 101,074 points à 101,468 points, démontrant une dépréciation de la roupie.
Selon les données compilées par la banque centrale à partir des taux de change moyens affichés par les banques commerciales, la roupie s’est légèrement appréciée vis-à-vis du dollar américain en juin dernier, son cours passant de Rs 35,8774 au 29 mai 2015 à Rs 35,7448 au 30 juin 2015. Cependant, pendant  cette même période, la roupie a glissé par rapport à l’euro (de Rs 39,2959 à Rs 39,9862), à la livre sterling (de Rs 55,008 à Rs 56,1991) et au yen japonais (de Rs 29,1725 à Rs 29,3841). Contre le rand (de Rs 2,9863 à Rs 2,9436) et le dollar australien (de Rs 27,6256 à Rs 27,5375), la roupie a affiché une petite progression.
Ce matin, on remarquait que la roupie avait fléchi vis-à-vis du dollar, s’affichant à Rs 35,9935 (taux moyen) et l’euro (Rs 39,5954). La livre sterling et le rand par contre étaient en repli à Rs 55,5599 et Rs 2,9145. Par ailleurs, la BoM annonce une nouvelle hausse des réserves brutes internationales le mois dernier (+ Rs 460 millions à Rs 139,9 milliards) après celle de mai 2015 (+ Rs 603 millions à Rs 139,4 milliards). Les réserves brutes de la banque centrale ont augmenté d’environ Rs 450 millions en juin pour atteindre Rs 138,3 milliards.
La BoM a également rendu public hier son programme d’interventions sur le marché financier pour le second semestre de l’année sous forme d’émissions de titres de trésorerie et d’obligations à moyen et long termes. Le montant global de ces émissions est de Rs 17,5 milliards. Outre les habituels bons du Trésor de 91 jours, 182 jours, 273 jours et 364 jours, la banque centrale émettra pour les besoins de sa gestion monétaire des “Treasury Notes” à maturité de trois ans pour un montant total de Rs 8,9 milliards d’ici la fin de l’année. Pour ce qui est des obligations de cinq ans, des titres pour une valeur de Rs 4 milliards seront émis alors que pour les obligations à plus long terme, soit de 10 à 15 ans, les placements recherchés seront de l’ordre de Rs 4,6 milliards.
Notons enfin que les actions de la BoM en vue d’éponger l’excès de liquidités dans le circuit bancaire sont en train de produire les résultats escomptés. Au 25 juin dernier, l’excès de liquidités (calculé sur une base de dépôts de Rs 366,8 milliards pour la dernière quinzaine) s’élevait à Rs 10,8 milliards, contre Rs 12,8 milliards au 11 juin 2015 et Rs 14 milliards au 28 mai 2015.