Un habitant de Rose-Belle a interjeté appel du jugement et de la sentence de la cour de Savanne le condamnant pour conduite en état d’ivresse mais les juges en appel ont maintenu la décision. Ils ont fait ressortir que « drivers should know that when they take to the wheel with drinks, they turn themselves into potential killers ». Il devra payer les Rs 20 000 d’amende et purger la sentence de six mois de prison imposée.
L’appelant était poursuivi par la cour de district de Savanne pour avoir conduit un véhicule avec un taux d’alcoolémie supérieur à la limite autorisée sous les articles 2, 123 F (1) (a) (3) (5), 52 et la deuxième Schedule de la Road Traffic Act. Il a été condamné à payer une amende de Rs 20 000 et à six mois de prison après avoir plaidé coupable. Sa licence a également été endorsed and cancelled et il ne pouvait avoir de permis pendant une période de huit mois.
L’avocat de l’appelant, Me Ashveen Gopee et son avoué Me Doorgacharun Luchmun ont présenté quatre voies de recours pour soutenir l’appel devant les juges Bushan Domah et Rehana Mungly-Gulbul. Ils ont déclaré que le magistrat aurait dû demander à cet habitant de Rose-Belle « a new plea » quand la charge a été amendée. Ses hommes de lois sont aussi d’avis que la sentence est trop sévère.
L’État était représenté par la Senior State Counsel Me Karuna Gowry-Bhurrut. Les juges siégeant en appel ne sont pas de l’avis des hommes de lois de l’appelant.
« Conduire est une activité qui demande beaucoup de responsabilité dans notre société. Avec le temps, le degré de cette responsabilité est plus en plus élevé de sorte qu’un véhicule, qui constitue un outil de grand confort, ne devienne pas un outil pour mutiler et tuer. Cela apporte de tristes conséquences aux victimes, à leurs familles et à la société en général », a déclaré la cour d’appel. Et d’ajouter que « drivers should know that when they take to the wheel with drinks, they turn themselves into potential killers ».
L’État était représenté par la Senior State Counsel Me Karuna Gowry-Bhurrut.