Après l’opération escargot, qui a provoqué un gros embouteillage à l’entrée de la capitale hier matin, les chauffeurs de taxi d’hôtels se sont rassemblés au Champ de Mars. Tous ceux ayant pris la parole ont fait ressortir qu’ils défendent leurs droits, car la National Transport Authority leur a donné un permis pour opérer dans des hôtels. Ils déplorent le fait que les autorités « ne respectent pas cette provision de la loi » en permettant aux tour-opérateurs de proposer un service de transport aux touristes. La Federation of Hotel Taxis Association (FHTA) se réunira vendredi prochain pour décider de la tenue d’une grève de la faim.