La Student Charter, document contenant une série de directives afin d’encourager une attitude responsable entre la population estudiantine et le staff, est déjà appliquée dans plusieurs institutions tertiaires de l’île. Les techniciens de la Tertiary Education Commission, à l’origine de ce nouveau concept, procéderont à l’évaluation de son application dans les institutions d’études supérieures lors d’une rencontre le 11 mai prochain.
La TEC a tenu à ce qu’un caractère officiel soit accordé aux droits et responsabilités des étudiants sous forme d’une Student Charter, cela alors que le contrat d’admission de leur institution donne déjà une définition claire de leurs devoirs. Se fondant sur les guidelines préparées il y a quelque temps par la TEC, les institutions tertiaires étaient appelées à rédiger leur propre Student Charter avec l’accent sur les principes des droits et responsabilités ainsi que les aspirations de l’étudiant. La communauté d’éducation supérieure devait tenir en ligne de compte les droits et devoirs mentionnés dans les guidelines du Student Charter. La TEC estime qu’il est indispensable que sur le modèle de l’élaboration du règlement intérieur l’établissement construise, à partir d’une charte de référence, sa propre charte adaptée à son contexte.
Ainsi, l’on indique que plusieurs institutions tertiaires de l’île ont déjà élaboré leur Student Charter et l’ont mise en pratique. Cette Student Charter définit les droits et les devoirs de l’étudiant et représente un engagement entre lui et les autorités de son université. Le document sera aussi un legal binding agreement entre l’institution et l’élève sur diverses pratiques au cours de son parcours universitaire. D’autre part, afin de promouvoir un climat de confiance, d’impartialité et d’équité, l’institution tertiaire et l’étudiant doivent veiller ensemble au respect des règles fixées dans la charte. Les institutions tertiaires avaient environ six mois pour la rédaction de leurs chartes respectives. Elles sont appelées à compléter le règlement intérieur, mais ne peuvent le remplacer. La charte restera valable tout au long de la scolarisation de l’étudiant.
Les techniciens de la TEC rencontrent le 11 mai prochain les parties concernées pour un atelier de travail sur l’implémentation de la Student Charter. Ce sera également l’occasion pour la TEC de procéder à une évaluation des institutions qui l’ont déjà adoptée et de voir son efficacité. D’autres institutions qui n’ont toujours pas rédigé leur charte seront également appelées à le faire.