À compter du 1er septembre 2013, tous les numéros de téléphones mobiles seront composés de huit chiffres, compte tenu de la saturation imminente de ceux à sept chiffres. C’est le consensus qui a été dégagé hier après-midi lors d’un atelier de travail consultatif sur le Plan de numérotation à huit chiffres pour les réseaux de téléphonie mobile à Maurice. L’Information & Communication Technologies Authority (ICTA) a convoqué hier un atelier de travail consultatif réunissant les opérateurs de téléphonie mobile : Cellplus Mobile Communications Ltd, Emtel Ltd et MTML ; les représentants du Gouvernement, du secteur privé, des associations de consommateurs et de la société civile, pour une concertation au sujet de la marche à suivre concernant la mise en oeuvre du plan de numérotation à huit chiffres.
Les différents aspects techniques de la migration vers la numérotation à 8 chiffres tels que la mise en application du Plan, ont été abordés afin que le public soit assuré d’une continuité de service en termes de qualité. Les opérateurs disposaient, eux, de deux choix : que les numéros de téléphones mobiles à 7 chiffres puissent être utilisés en parallèle avec les nouveaux numéros à 8 chiffres pendant quelques mois ; ou alors opter pour un passage direct sans période de transition de la numérotation à 7 chiffres à la numérotation à 8 chiffres. Le choix s’est porté sur le passage direct à la numérotation à huit chiffres au 1er septembre 2013 et c’est le 5 qui pourrait être ajouté avant les numéros de téléphone actuellement utilisés.
Selon les données fournies par l’autorité régulatrice du secteur des TIC, Maurice compte environ 1 275 000 utilisateurs de téléphones mobiles pour une population d’environ 1,3 million d’habitants. Le 7-digit numbering plan utilisé actuellement et qui date de 1989, arrivera bientôt à saturation, d’où l’urgence d’un passage à la numérotation à huit chiffres.
Cet atelier de travail était organisé avec la collaboration du ministère des Technologies de l’Information et de la Communication au Hennessy Park Hôtel à Ébène. Le directeur exécutif de l’ICTA, Krisna Oolun, y a fait ressortir qu’avec la prochaine numérotation à 8 chiffres des téléphones mobiles, les membres du public pourront bénéficier d’un numéro de téléphone mobile pour toute une vie, sans risque de désactivation même s’ils n’utilisent pas leur numéro pendant plusieurs mois.
L’ICTA sera par ailleurs chargée d’initier les campagnes de communication pour accompagner la phase de mise en application. Objectif : permettre aux consommateurs de se familiariser au nouveau système et afin qu’ils soient « pleinement informés des changements qui interviendront prochainement ».