Des 15,8 milliards de dollars d’investissements directs étrangers (FDI) reçus par l’Inde au cours de la période avril-novembre 2012, US$ 7,2 milliards sont provenus de Maurice, soit un taux de 45 %. C’est ce que rapporte la presse indienne citant un haut officiel du Department of Industrial Policy and Promotion.
Selon le Press Trust of India, les huit premiers mois de l’année financière 2012-2013 ont été marqués par une baisse de 31 % du FDI, le montant passant de US$ 22,8 milliards à US$ 15,8 milliards. Les experts, indique l’agence, attribuent cette baisse à la situation économique globale déprimante. « The global economic slowdown and lack of political consensus on FDI related matters are the reasons for decline », a déclaré le responsable de la fiscalité au sein du cabinet de juristes Amarchand & Mangaldas.
Maurice a largement devancé les autres pays en tant que sources de FDI pour la Grande péninsule. Pour la période avril-novembre 2012, le Japon se retrouvait en deuxième position avec US$ 1,56 milliard, précédant de très peu Singapour (US$ 1,5 milliard) alors que les Pays-Bas (US$ 1,09 milliard) et le Royaume-Uni (US$ 615 millions) se sont retrouvés aux quatrième et cinquième places.
La presse indienne observe que le secteur des services (US$ 3,63 milliards) a reçu le plus gros montant de FDI, devançant l’hôtellerie/tourisme (US$ 3,13 milliards), la métallurgie (US$ 1,26 milliard), la construction (US$ 1,01 milliard) et l’automobile (US$ 760 millions).
La valeur totale de FDI en Inde a atteint US$ 36.50 milliards pour l’année financière se terminant en mars 2012 contre US$ 19,42 milliards en 2010-11 and US$ 25,83 milliards en 2009-2010.
Il est estimé que Maurice devrait conforter sa première place en tant que source de FDI pour l’Inde avec le report à 2016 des General Anti Avoidance Rules (GAAR), loi fiscale qui devait affecter les investissements offshore.