Les 15es Championnats Vital de tennis ont connu leur dénouement hier après-midi à Petit Camp avec les sacres de Jacob Rasolondrazana et Zara Lennon en simple hommes & dames respectivement. Le Malgache n’a fait qu’une bouchée de Ryan Wong alors que Zara Lennon s’est adjugé sa première victoire chez les seniors à 14 ans seulement, en s’offrant le scalp de Shannon Wong.
C’est la grosse surprise de cette ultime journée. En effet, Zara Lennon a dominé en simple dames Shannon Wong en trois sets, 4-6, 6-0 , 6-0. Favorite de cette finale, la dernière nommée a bien démarré la partie pour ensuite complètement flancher et ne plus se relever. « Je n’arrivais plus à tenir le rythme imposé par mon adversaire. Je me sentais bien dans le premier set mais petit à petit, j’ai perdu ma concentration et Zara (Lennon) en a profité, étant beaucoup plus agressive dans le jeu », fait ressortir la malheureuse finaliste, dépité après ce revers inattendu. Par contre, la joie était plus que palpable sur le visage de Zara Lennon, qui demeure une vraie boule d’énergie. « Pour être tout à fait honnête, je ne réalise pas trop (Rires). J’étais pas trop réveillée au premier set, ce qui a permis à mon adversaire de faire la différence. Mais je suis montée en régime pour ensuite imposer mon rythme petit à petit pour que mon adversaire ne puisse plus respirer. Je suis très contente », explique celle qui succède à Astrid Tixier.
Réputée agressive, Zara Lennon explique avoir beaucoup travaillé sur sa personne, ce qui lui a permis de progresser. « Je gère beaucoup mieux la pression et ce, grâce à mes entraîneurs. Je donne toujours le maximum de moi et je dois également spécifier que la tournée en France (Vendée) que j’ai effectuée au mois de juillet m’a été très bénéfique. J’ai disputé beaucoup de rencontres et cela m’a permis de progresser », indique la jeune passionnée. L’envie et la rage de vaincre étaient du côté de Lennon, beaucoup plus mobile sur le court.
Jacob Rasolondrazana n’a pas eu à forcer son talent
Du côté masculin, le public présent à une finale à sens unique. Le Malgache Jacob Rasolondrazana n’a pas eu à forcer son talent pour prendre la mesure de Ryan Wong, (6-0, 6-2). Le match n’aura duré qu’une heure. Au-dessus du lot, le Malgache a expliqué qu’il n’a pensé qu’à gérer son match. « J’ai pensé à bien servir et bien développer mon jeu. Mon point fort est bien évidemment mon service. Ryan (Wong) est un jeune joueur très talentueux. Pour ma part, je m’attaque dans deux semaines à un tournoi international à Madagascar (13-19 octobre) et par la suite, je bénéficierai d’une wild card pour participer à un tournoi ATP à valeur de Rs 50,000 à La Possession en terre réunionnaise. Je compte peaufiner ma préparation en vue des JIOI », fait ressortir le vainqueur.
Ryan Wong reconnaît pour sa part la supériorité de son adversaire. « Il est tout simplement injouable. Il a une grosse expérience et beaucoup de matches dans les jambes. Je ne pouvais absolument rien faire. Il possède un service foudroyant et c’est l’une de ses forces. Pour ma part, je tiens à préciser que j’aurais arrêté le tennis à cause de mes examens mais j’ai finalement continué. En tout cas, mon adversaire était plusieurs cran au-dessus », indique Ryan Wong avec beaucoup de fair-play. Dans la finale U18 toujours chez les messieurs, la victoire est revenue à Amaury de Beer, qui, à force de ténacité et de volonté, a dominé Hemanshu Rambojun, 1-6, 7-6, 6-1. Autant dire qu’Amaury de Beer a franchi un nouveau cap.