Les deux joueurs de tennis, Zara Lennon (14 ans) et Hemanshu Rambojun (17 ans) ont mis le cap jeudi sur l’Égypte (en compagnie du Directeur technique National, George Oyoo) plus précisément au Caire pour participer au 38th ITF/CAT African Closed Junior Championship. Cette compétition, qui débute aujourd’hui connaîtra son dénouement le 10 courant. Les deux Mauriciens auront du pain sur la planche puisqu’ils se mesureront à la crème du continent africain.
C’est au Smash Tennis Academy Cairo International Airport Road que nos locaux en découdront face aux meilleurs jeunes de la discipline, et ce, sur terre battue. Zara Lennon, jeune talent très prometteuse et grand espoir du tennis mauricien, en sera à sa première participation à ces Championnats d’Afrique U18. Mais, du haut de ses 14 ans, la tenniswoman n’a pas froid aux yeux, elle qui espère bénéficier d’un maximum d’expérience. « Je compte donner mon maximum comme à mon habitude. Ne rien lâcher est ma devise et mon objectif est de faire de bons résultats et pourquoi pas passer un tour ou plus. Je suis très consciente que le niveau sera très élevé. Mais j’ai toujours cru en mon potentiel et il faudra compter sur moi », indique avec conviction Zara Lennon.
Cette dernière soutient, « Le but de cette compétition est de me faire grandir et d’acquérir un maximum d’expérience. J’ai un jeu très agressif et je suis très combative. Ce sont mes qualités premières. Depuis mon retour de Tunis où j’avais pris part aux Championnats d’Afrique Juniors U14/U16, je m’entraîne tous les jours. Je me sens prête car physiquement je me sens affûtée et mentalement je suis au point. J’ai hâte d’en découdre ». À noter qu’à deux reprises, soit en 2013 et 2014, Zara Lennon a pris part au circuit international junior à Maurice.
Hemanshu Rambojun a, quant à lui, envie de franchir un autre cap dans sa progression. Il avait déjà participé à cette compétition en 2013 à Potchefstroom (Afrique du Sud) se faisant éliminer facilement au premier tour par le Botswanais Innocent Tidimane en deux manches, 4-6 et 2-6. Mais notre jeune homme reconnaît que la partie s’annonce féroce avec des joueurs d’un tout autre niveau. Il demeure toutefois réaliste, « J’espère gagner au moins trois matches en simple ainsi qu’en double car l’important pour moi, c’est d’accumuler des points au classement ITF », explique-t-il.
Hemanshu Rambojun est prêt pour la compétition, lui qui s’entraîne les lundis, mardis, mercredis, vendredis et samedi durant deux heures (17h30-19h30). « J’espère réaliser un bon tournoi. Il ne faut pas oublier que la plupart des joueurs sont des professionnels et ils seront très difficiles à battre. Je me sens bien et vu que je n’ai pas pris part à beaucoup de tournois à Maurice car il y en avait que très peu, je me sens frais. Je ne compte pas faire de la figuration. Je participe à ce tournoi pour m’améliorer pour ainsi franchir un nouveau cap pour devenir performant », affirme-t-il. Rambojun est considéré comme un joueur fin, élégant, avec une belle palette technique pouvant faire mouche à tout moment.
Une bonne préparation en vue des JIOI
Pour le DTN Kenyan George Oyoo, il a tenu à spécifier que ce tournoi de Grade B2 offre l’opportunité aux deux joueurs de s’aguerrir et de gagner en intensité. « C’est de bon augure en vue des Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI, 1er au 9 août) à La Réunion. Les deux joueurs sont des présélectionnés et ils devront faire leurs preuves comme tous les autres. Ils ont l’opportunité au Caire de montrer ce qu’ils ont dans le ventre et ils devront impérativement sortir le grand jeu face aux meilleurs pays africains que sont l’Égypte (pays hôte), l’Afrique du Sud, la Tunisie et tant d’autres. À partir de mantenant, toutes les compétitions seront déterminantes en vue du grand rendez-vous indianocéanique », fait-il ressortir.
En ce qu’il s’agit des chances de nos locaux, George Oyoo ne s’attend pas à des exploits retentissant mais surtout à du professionnalisme et de la discipline. « Ils devront rester concentrés jusqu’au bout. Ce sont parfois les petits détails qui font la différence et ils le savent. En termes de qualité, ils ont certes encore beaucoup à apprendre mais ils sont sur la bonne voie. Zara Lennon possède un gros volume de jeu et est capable de faire douter ses adversaires avec de gros échanges. Elle est très costaude. J’espère que pour une première participation, elle créera la surprise. Hemanshu (Rambojun) avait été sorti au premier tour de la compétition en 2013, donc, je reste persuadé qu’il fera mieux cette année en passant le premier tour. Il a beaucoup de talent », ajoute le DTN.
À titre d’information, Zara Lennon et Hemanshu Rambojun figurent au classement international junior pointant à la 1245e et 1463e places respectivement. Ce classement date du 23 mars dernier. Amélie Boy, qui a renoncé au tournoi à cause d’une blessure à l’épaule, est dans le Top 1000 mondial. Amaury de Beer, également blessé et forfait pour la compétition, pointe pour sa part à la 1550e position.