À l’inverse de sa soeur, Emmanuelle, Amaury de Beer intensifie sa préparation pour s’attaquer au tournoi Eddie Herr dont la phase qualification est prévue du 28 novembre au 4 décembre en Floride. Les deux joueurs en sont actuellement à leur quatrième semaine de stage à l’IMG Tennis Academy (Nick Bollettieri).
Touchée au sternum, Emmanuelle de Beer, 15 ans, se remettra complètement de cette blessure dans trois à cinq semaines tandis que son frère, 12 ans, retrouve graduellement la forme après sept mois de repos entre août 2010 et février 2011 dû à une blessure. C’est mercredi dernier qu’Emmanuelle de Beer a passé sa visite de contrôle où le médecin a confirmé qu’elle avait subi deux fêlures au sternum, l’os central de la cage thoracique, qui devraient prendre un mois et demi pour se résorber.
Entre-temps, la Mauricienne a été autorisée à s’entraîner tout en respectant les limites imposées. « Le médecin nous a assuré qu’en le faisant elle ne risquait pas d’aggraver sa blessure ou de retarder sa guérison », a indiqué son père, Philippe de Beer. « Elle ressent toujours une sensibilité au niveau du sternum et a donc repris graduellement ses entraînements à partir du 10 novembre et gérera elle-même l’intensité des sessions. »
Le tournoi Eddie Herr, catégorisé grade 1, est l’un des plus prisés et des plus relevés chaque année aux Etats-Unis. Il ne reste plus qu’une dizaine de jours avant qu’il ne débute. « Emmanuelle devrait se maintenir quand même à un certain niveau lors des prochaines sessions cette semaine et celles précédant le tournoi », estime son père.
Lors de sa première semaine de stage passée à l’académie, Amaury de Beer a eu l’occasion « de revoir de près sa technique tant pour ses services que pour ses coups droit et revers. » Par la suite, il a été suivi par un coach personnel avec qui il s’entraîne deux heures et demie par jour, ne pouvant faire plus, suite à la blessure qu’il a eue l’année dernière, nous dit son père.
« Avant sa blessure, Amaury était parmi les dix meilleurs de son âge en France », affirme-t-il. « Son retour à la compétition a été long… Il a eu la chance d’être suivi par l’un des médecins les plus en vue en médecine du sport en France et qui veille de près à ses progrès. Il est très heureux de pouvoir se mesurer aux meilleurs joueurs mondiaux de son âge dans sa catégorie. Il est très content de ses progrès, s’investit pleinement, et est en confiance. »
Amaury de Beer devrait rentrer à Maurice durant la troisième semaine de décembre.