Kamil Patel a troqué momentanément son tablier de président de la Fédération mauricienne de tennis pour ses habits de compétition, le temps de défendre son titre du simple hommes lors de l’Anglo Mauritius Open qui a débuté vendredi sur la terre battue du Club de Rose-Hill. Le joueur, qui brigue un 5e titre, a d’ores et déjà accédé aux quarts de finale aux dépens de Raj Lennon 6-1, 6-1. Mais l’épouvantail du tableau reste bien le Malgache Jacob Ransolondrazana, qui est rentré d’un tournoi open dans la Grande île hier.
Ce tableau du simple hommes voit aussi en action les joueurs des 3e et 2e séries lors des deux premiers tours, alors que les têtes d’affiche n’entrent en scène qu’au 3e tour, soit en 16es de finale. Installé n°1, Kamil Patel a effectué « une bonne entrée en matière dimanche », et s’est dit « surtout satisfait de mes services. » Il affrontera samedi le Polonais Daniel Ignatowicz pour une place en demi-finales. Inconnu dans les milieux, celui-ci est venu à bout de Christopher Kwo On Yuen 6-0, 6-1en huitièmes de finale.
Autre invité des quarts de finale et de surcroît nouveau venu, le Malgache Njaka Randriamalana. Placé avec les secondes séries, il a remporté un match avant de battre en huitièmes Stephan Thomas, classé tête de série, 6-2, 6-2. « Le match était assez engagé, mais je suis content de l’avoir remporté malgré le bon niveau de mon adversaire », a-t-il déclaré. Mais ça pourrait être déjà la fin du tournoi pour lui puisqu’il a toutes les chances de croiser la trajectoire de son compatriote Jacob Rosolondrazana samedi en quarts. Ce dernier devait affronter hier le Polonais Marcin Majchrzak qui a émergé lui aussi des secondes séries. Mais les résultats n’étaient toujours pas disponibles à ce matin.
L’autre Polonais Lucasz Skowronski a lui mis brutalement fin au parcours d’Aurélien Munoz 6-0, 6-0. Issu des troisièmes séries, ce dernier avait remporté deux matches avant d’être éliminé. Skowronski devrait affronter en quarts le gagnant du match mettant aux prises Jason Ah Chuen à Hemanshu Rambojun, ce dernier classé en première série.
Dans la seconde moitié du tableau, Ryan Wong, autre tête de série, s’est défait d’Olivier Naturel en deux sets 6-0, 6-2. Mais son nouveau duel face au n°2 du tournoi et finaliste de la précédente édition, le Malgache Jean-Richard Randriamanantsoa, est à suivre samedi matin (9h30). Le Malgache a dû se déployer pour vaincre le Suisse Marco Luschinger en trois manches, 3-6, 6-2, 6-1. « J’ai pris du temps avant d’entrer dans le match. Mais par la suite, cela s’est passé de mieux en mieux », a-t-il confié.
Quant au Malgache Jacob Rasolondrazana, il a remporté dimanche, au Country Club d’Ilafy à Madagascar, la petite finale de l’Open international BMOI/Air France. Éliminé en demi-finales par le Français Louis Quennessen 3-6, 4-6, il a terminé à la 3e place au terme d’un match marathon de trois heures aux dépens du champion de la Grande île, Jean-Jacques Rakotohasy, 6-1, 6-7, 7-6 (5), Ce dernier fut sorti dans le dernier carré par le Français Lucas Viel (6-7, 6-3, 6-3) et éventuel vainqueur du tournoi qu’il remporta 6-4, 7-5 face à Louis Quennessen.
Enfin, en simple dames, Astrid Tixier (2) a écarté Eugénie Lim Ah Tock 6-1, 6-1 pour valider sa place en phase finale prévue le 16 octobre. Finaliste l’an dernier, Tixier court après un titre qui lui a échappé ces quatre dernières années. Mais elle se dit toutefois heureuse de son match de rentrée et ajoute qu’elle est « en forme et sereine pour aborder la finale. » Elle devrait se mesurer à Shannon Wong, vainqueur de l’édition 2011.