Le Malgache Jacob Rasolondrazana a bouclé l’année en beauté en s’offrant un cinquième titre du simple hommes samedi en finale du Appleby Open 2014 au centre de Petit Camp. Il a fait subir à son compatriote Jean-Richard Randriamanantsoa sa troisième défaite 6-3, 6-2 en autant de face-à-face cette année. Pour ne pas être en reste, Astrid Tixier est sortie victorieuse de son duel face à Amélie Boy, 6-1, 6-1.
Il n’y a pas eu de baroud d’honneur pour ainsi dire en cette fin de saison tennistique pour les deux principaux challengers tant les scores qui auront sanctionné ces deux matches ont été convaincants. Jacob Rasolondrazana conserve donc sa nette suprématie sur le tennis local en six finales sur sept disputées, la seule lui ayant échappé revenant au Russe Ivan Syrov lors du tournoi Emcar au Club Tennis Nord, Mapou. Reste que le Malgache empoche également la prime vedette de Rs 15 000 contre Rs 7 000 au finaliste. On se souvient qu’il avait bouclé la saison précédente de la même façon en remportant son cinquième titre d’affilée dans le même tournoi face au même adversaire. Pour faire bonne mesure Jacob Rasolondrazana s’est adjugé égalamant le double hommes avec Kenny Ah Chuen et chacun d’eux est reparti avec Rs 2 500. « C’est effectivement un très beau cadeau de fin d’année, je l’avoue. D’autant que j’ai remporté le dimanche précédent le titre du BOTC et la prime de 1 500  euros (? Rs 60 000). C’est super », se réjouit le Malgache.
Pour revenir àla finale du simple hommes, il faut préciser que celle-ci comme toutes les autres qui étaient à l’affiche samedi furent suspendues en raison des averses. Elles se sont poursuivies dimanche à partir de 9 h. Jacob Rasolondrazana menait 3-2 à la reprise plia le premier set 6-2. Mais il se fit mener 2-0 à l’entrée du second set avant de revenir à 5-2 pour finalement s’imposer.
Jean-Richard Randriamanantso voit ainsi une troisième finale lui faire défaut contre Rasolovdrazana après la Mauritus Union et l’Anglo Mauritius Open.
En simple dames, Astrid Tixier accroche elle aussi son cinquième titre de l’année au palmarès, dont trois d’affilée (Anglo Mauritius, UBP et Appelby). Elle avait également enlevé le Mautitius Union et le Emcar Open. Face àla montée en puissance des jeunes telles Zara Lennon, victorieuse du Vital Open et Amélie Boy également finaliste de l’Anglo Mautritius, elle a dû repartir au fourneau pour conserver sa place de n°1. « Je ne dirais pas que les finales sont devenues depuis plus facile à remporter, mais je crois simplement que samedi et dimanche dernier, j’étais vraiment en forme et que les efforts ont payé. J’ai pris le dessus tout de suite physiquement et même moralement. J’avais vraiment une tactique de jeu. Et tout s’est bien enchaîné. Je suis vraiment contente de ma fin de saison », avoue la championne qui s’était inclinée en finale l’an dernier contre Shannon Wong 1-6, 7-6, 2-6.