Contrainte de se retirer pour cause de blessure du tournoi Chris Evert American ITF, qui débute aujourd’hui à Boca Ranto, Floride, Emmanuelle de Beer rate une belle occasion de s’aguerrir. Au cours de sa première semaine de stage passée à la IMG Tennis Academy (Nick Bollettieri), la tenniswoman mauricienne de 15 ans a fait une chute sans gravité, mais souffre au sternum, l’os central de la cage thoracique. Elle a fait part de sa décision aux organisateurs samedi.
Conseillée par son médecin, elle a préféré se retirer à la dernière minute du tournoi (7-13 novembre) au lieu de se présenter à moitié en forme. Selon son entourage, elle aurait pu figurer en 18e position dans un tableau principal final de 64 participantes venant de 22 pays : les Etats-Unis, la Slovénie, la Thaïlande, la Grande-Bretagne, le Venezuela, l’Indonésie, le Belarus, la Roumanie, les Antilles, l’Équateur, la Russie, le Brésil, la Chine, le Mexique, Porto Rico, le Canada, la Grèce, les Bahamas, la République Dominicaine, la France, le Costa Rica et l’Autriche.
Cela dit, c’est demain qu’Emmanuelle de Beer reprendra sa raquette après une mise au repos depuis mercredi dernier. Elle est forcément déçue de ce contre-temps, d’autant que quelques jours avant son retrait, elle eut un avant-goût de ce qui l’attendait lors d’un match amical livré contre Daria Sharapova, une des jeunes les plus en vue à l’Académie et parente de la célèbre Maria Sharapova, ancienne n°1 mondiale. Âgée de 16 ans, la jeune Biélorusse classée 298e à l’ITF figure comme tête de série n°11 du Evert American ITF.
Si Emmanuelle de Beer enleva le premier set 6-4, elle perdit un peu ses moyens dans le suivant qu’elle concéda 2-6 à son adversaire après avoir mené 2-0. La Biélorusse de 18 mois son aînée s’offrit le set décisif sur le score serré de 6-4. Pour la Mauricienne, ce résultat ne pouvait qu’être satisfaisant pour le deuxième jour de son entrée à l’Académie.
La Mauricienne a encore trois semaines d’entraînement à passer avant d’aborder son premier tournoi, celui d’Eddie Herr (Grade 1), dont la phase qualificative est prévue le 28 novembre au 4 décembre toujours en Floride. Bien qu’elle ne se fait pas d’illusion en sachant que cela va être très dur face à l’opposition, Emmanuelle de Beer compte bien se donner à fond. Elle est accompagnée de sa mère et surtout de son coach personnel, Mary Pierce, double vainqueur d’un tournoi de Grand Chelem. Elle a aussi été rejointe par son frère Amaury.
Après une semaine de stage à l’Académie où les deux joueurs mauriciens étaient en short timers, il fut décidé pour des raisons pratiques que ces derniers soient pris en main par un coach privé pour la suite de leur séjour aux Etats-Unis.