Les Championnats nationaux UBP de tennis a connu son dénouement hier après-midi à Petit Camp, avec le sacre d’Amaury de Beer et Astrid Tixier en simple hommes et dames. Le premier nommé n’a fait qu’une bouchée d’Anthony Kwok en deux manches, 6-1 et 6-2. Tixier l’a pour sa part emporté par walk-over (w/o) contre son adversaire, qui a déclaré forfait.
Le duel Tixier/Introcaso était très attendu au tournant. Il faut dire que cette rencontre a débuté sérieusement cette année, alors que cette dernière a commencé à afficher des signes de progrès face à une joueuse plus expérimentée. La preuve, Introcaso a dominé les débats a deux reprises depuis le mois dernier, une fois sur gazon en finale du Gymkhana 6-4, 7-6 (3), puis en match de poule au début du mois sur terre battue au Club de Rose-Hill (6-4, 6-3) à l’occasion du Swan Open. Mais Tixier, grande battante, avait répliqué de manière nette et sans bavure, en alignant une quatrième victoire dans leur sixième confrontation.
Elle s’était ainsi imposée en deux manches en finale du Lux* Open (février), puis en demi-finales du Emcar Open 6-4, 6-4 (juin) et en finale du Vital Open 6-2, 4-6, 6-3 (septembre). Mais Lennon a malheureusement dû déclarer forfait pour l’ultime joute. Tixier a été déclarée vainqueur sur tapis vert. Du côté des messieurs, donné favori au titre du simple hommes, a joué et gagné son seul match qui l’a mené dans ce tableau progressif. Il a dominé Thomas Clark sur le score de 6-1, 6-4 avant de prendre la mesure d’Anthony Kwok. Ce dernier a écarté 3-6, 6-4, 6-2 Kenny Ah Chuen en demi-finale.
Mais autant dire que la finale a été expéditive. De Beer a pris la mesure de Kwok en une heure de jeu, sur le score de 6-1 et 6-2. Le premier nommé a été tout simplement au dessus du lot. « J’ai bien développé mon jeu et mon adversaire a eu beaucoup de mal. J’ai donné mon maximum comme à mon habitude. Mon objectif était de remporter la finale simple hommes. Je suis très content mais je veux encore progresser pour atteindre les sommets. Je suis au pays jusqu’en mars de l’année prochaine, et ensuite, je compte prendre part à de différents tournois sur le circuit ATP », a fait ressortir Amaury de Beer, classé 500e mondial chez les Juniors, à 18 ans. L’arbitre de la rencontre, Harry Nundloll a d’ailleurs fait ressortir que le vainqueur était de la graine de champion. « Il a un bel avenir devant lui. Qui plus est, il possède encore une belle marge de progression, et, il participe à beaucoup de tournois à l’étranger. Ces frottements lui sont bénéfiques et ça se voit sur le court », a-t-il précisé.