Ça passe pour 16 Mauriciens lors des préliminaires de l’Under African Circuit Mauritius qui s’est déroulé hier à Petit-Camp, Phoenix. Cette étape éliminatoire a également permis de voir les pépites du tennis local en action. Parmi eux, on retrouve la jeune Sarah Introcaso 12 ans. Engagée en quart de finale ace à la Seychelloise Dawn Rene, la Mauricienne a été impitoyable face à son adversaire, faisant la différence dès le premier set. En effet, Introcasso accède en demi-finale en gagnant suite au forfait de Rene qui s’est légèrement blessée au poignet en réceptionnant mal, un smash puissant de sa concurrente. Dawn Rene, en larmes, n’a eu  d’autres choix que d’abandonner. On était alors à quatre jeux à rien en faveur de Sarah Introcaso.
Poursuivant son objectif qui est de gagner la finale de cette compétition, Sarah Intricaso dit vouloir garder la tête sur les épaules. «Dawn s’est bien débrouillée mais dommage qu’elle n’a pas pu jouer le match jusqu’au bout. Mais tant mieux pour moi. Je suis contente de ma victoire cependant, il y a des aspects de mon jeu que je dois améliorer comme bien placer mes balles et éviter de commettre des fautes. Je dois être au maximum de ma concentration», fait-elle ressortir avant d’aller serrer la main de Patrick Seerungen, son préparateur physique. D’ailleurs, ce dernier ne manque pas de tarir  d’éloges sa protégée. «Elle est une valeur montante de tennis. Elle très douée pour son âge», admet-il.
Autre jeune tennis woman qui a retenu toute notre attention, c’est la Malgache Finaritra Andriamadison. La joueuse de la Grande Île a dominé la Mauricienne Tanya Pyndiah 6-0, 6-0. Elle a montré l’étendue de son talent malgré sa petite taille. Précise, appliquée et surtout habile, Andriamadison a epatté plus d’un.