Il ne pouvait en rester qu’une, et c’est Amélie Boy qui a assuré sa place en quarts de finale de la seconde étape du circuit ITF U18 au centre de Petit Camp. Hier, la Mauricienne a disposé après haute lutte de la tête de série n°3, la Sud-Africaine Huibre-Mare Botes, 7-6 (3), 6-3. Par contre, le Sud-Africain Okkie Kellerman (3), lauréat de la première étape, n’a laissé aucune chance à Ryan Wong, s’imposant 6-2, 6-3. Aujourd’hui, Amélie Boy est en quête d’une revanche face à la Sud-Africaine Rouxanne Janse Van Rensburg (8), qui l’avait privée la semaine dernière d’une place en finale de la première étape.
Boy et Wong étaient les deux seuls rescapés du 1er tour. Mais le Mauricien, à l’inverse de sa coéquipière de la sélection nationale, avait nettement moins de chance de passer face à Kellerman, qui était de loin au-dessus. Le Sud-Africain, qui vise le doublé sur les deux étapes, devrait effectuer un nouveau pas vers la finale aujourd’hui en écartant, sauf surprise, l’Indien Indra Patwradhan (5). Reste que Ryan Wong s’est également incliné en double hommes, hier toujours, au 1er tour aux côtés de l’Italien Samuele Ramazzotti (4) 4-6, 1-6, leurs bourreaux étant le Zimbabwéen Tadiwa Chinamo et le Sud-Africain Richard Thongoana.
En simple dames, Amélie Boy croise donc à nouveau, mais cette fois plus tôt, la trajectoire de Rouxanne Janse Van Rensburg. Et elle avoue trouver cette seconde étape plus difficile que la précédente. Si Van Rensburg l’avait dominée 6-4, 3-6, 4-6 jeudi dernier, leur nouveau duel pourrait cette fois revenir à la Mauricienne.
Hier, Amélie Boy a fait jeu égal avec la Sud-Africaine Huibre-Mare Botes (3), les deux adversaires revenant à égalité dans le premier set jusqu’au tie-break. Menée 5-3, la Mauricienne aligna quatre points d’affilée pour enlever le set 7-6 avant de s’adjuger le suivant 6-3.
Hier toujours, les Sud-Africaines ont fait forte impression en plaçant six des leurs en quarts de finale dont la n°1 Katie Poluta, Lindsay Truscott (6), Janse Van Rensburg (8), Nicole Petchey (7), Minette Van Vreden (4) et Maxine Bateman. Celle-ci croise le fer aujourd’hui avec l’Anglaise Ella Monsey, l’inconnue du tableau. Elle pourrait bien, au vu de ce qu’elle a démontré au tour précédent, atteindre le dernier carré et aller même plus loin…
Dans le tableau masculin, le Hong-Kongais Jack Wong (1) est toujours en lice pour une finale qu’il ne voudra cette fois pas rater. Il affronte aujourd’hui en demis le Zimbabwéen Tadiwa Chinamo, qui estime lui aussi avoir une chance de passer. Âgé de 16 ans, Tadiwa Chinamo entame sa première année sur le circuit ITF Jr. Il vit à Nice (France) où il est scolarisé dans une école anglaise. Avant la double étape mauricienne, il avait joué trois tournois ITF au Zimbabawe, atteignant les quarts de finale, le 2e tour et le 1er tour. La semaine dernière, il avait échoué en quarts de finale de la première étape du circuit face à l’Italien Samuele Ramazzotti (2), 2-6, 2-6.