Kenny Ah Chuen (U12) et Hemanshu Rambojun (U14) ont rejoint Sharlyn Chan Tam Neng (U12) et Amélie Boy (U14) en finale de le première manche du circuit ITF/CAT qui se déroule aujourd’hui à Petit Camp. Rambojun et Ah Chuen ont vaillamment obtenu leur place, le premier en disposant 6-4, 4-6, 6-4 du Malgache Andritoavina Ratsimandresy, classé n°2, tandis que l’autre a conquis la sienne aux dépens du grand favori, le Seychellois Damien Laporte 6-1, 6-2.
Cette phase finale ne sera pas dépourvue d’intérêt avec quatre Mauriciens qui ont répondu aux attentes. Qui plus est, Sharlyn Chan Tam, 12 ans, s’est aussi offert avec Zara Lennon le titre du double filles U12 hier face aux Réunionnaises Caroline Girard et Nastassia Chamoun 6-3, 6-1. Une victoire qui, dit-elle, la met en confiance avec d’affronter la même Girard.
« Je n’attends plus que le titre car je sens que je peux le gagner. Mais je ne serai pas pour autant trop déçue si cela n’arrive pas, car j’aurais quand même réussi à atteindre la finale qui était devenue mon objectif lors que j’ai passé les quarts. Mais je veux remporter cette finale qui sera ma première sur le circuit. J’ai eu un tableau difficile et n’étais pas classée parmi le têtes de série. J’espère jouer mieux en finale et la gagner pour mes coaches Jean-Marc Randriamanalina, Jean-Richard Randriamanantsoa et George Oyoo (DTN) que je remercie. » Pour rappel, Amélie Boy se retrouve face à la Réunionnaise Elisa Guiraud dans un duel qui s’annonce assez serré.
De son côté, Kenny Ah Chuen se dit prêt à se surpasser face au Réunionnais Nino Castori aujourd’hui. Le Mauricien, qui a tout écarté sur son passage dans le tableau, se dit prêt pour l’assaut final. « Il faut que je sois plus constant et serve bien pour faire la différence », confie-t-il du haut de ses 12 ans.
C’est son premier tournoi sur le circuit et il avoue que c’est la première fois qu’il affronte son adversaire. Hier, Nino Castori s’est défait en deux sets du Mauricien Anthony Kwok Siong Yen, 6-2, 6-2. Mais ce dernier n’aura pas de regret puisqu’il estime avoir « donné le meilleur de moi-même » et estime que son adversaire « était le plus fort. »
Hier, Kenny Ah Chuen a mené 3-0 dans le premier set avant de l’enlever 6-1. Il se fit néanmoins mener 0-3 dans le suivant avant de revenir à 3-3 et de conclure 6-3. « Le soleil me tapait dans les yeux et cela m’a contrarié », explique-t-il.
Enfin, en U14 ans garçons où ils étaient deux Mauriciens encore en lice hier en demi-finales, seul Hemanshu Rambojun est passé face au Malgache Andritoavina Ratsimandresy, 12 ans. Il l’avait du reste dominé l’an dernier en quarts de finale de la seconde manche 6-2, 6-0. Hier, il l’a toutefois emporté en trois sets, conservant jusqu’à la fin l’avance de deux jeux obtenue dans le 3e set.
Par contre, diminué par une cheville encore douloureuse, Dean Dulthummon n’a pu face au Réunionnais Alain Ouzana, battu 2-1. Gêné dans sa mobilité, le Mauricien concéda lourdement le 2e set 1-6, après avoir toutefois remporté le 1er 6-1. Il réussit à mener 5-3 dans le set décisif, mais céda finalement 5-7.