Oumehani Hossenally et Pratna Jalim étaient parmi les deux noms les plus cités pour se rendre à Busan

L’ampleur du coronavirus en Asie fait de plus en plus tiquer. Au point où l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT) a décidé de ne pas envoyer de représentants aux championnats du monde par équipes qui se tiendront le mois prochain à Busan en Corée du Sud.

Après avoir été pratiquement de toutes les dernières éditions de ce rendez-vous mondial, Maurice n’aura pas de représentants en Corée du Sud du 22 au 29 mars. La faute au coronavirus, qui prend de plus en plus d’ampleur en Asie. « Nous avons bien réfléchi et nous pensons que c’est la meilleure solution », explique Rajessen Desscann, chargé des relations internationales de l’AMTT. D’ailleurs, cette situation force également l’ITTF à revoir sa copie. « Il existe aussi la possibilité que les Mondiaux soient carrément annulés », laisse encore entendre Rajessen Desscann.

Pour rappel, la sélection féminine de Maurice avait validé son ticket pour ce rendez-vous mondial grâce à une cinquième place aux Jeux d’Afrique. L’exploit réside d’ailleurs dans le groupe que les Mauriciennes devront affronter. En effet, si l’AMTT avait délégué une équipe, celle ci aurait joué en deuxième division mondiale. Maurice avait d’ailleurs enregistré un faranimeux bond en avant après sa participation aux championnats du monde par équipes en Malaisie. A l’époque, le quadricolore se situait autour du 150e rang mondial.

À Busan, les Mauriciennes auraient eu à défendre la 48e place. Et l’absence de certains pays aurait même ouvert les portes du Top 30 aux Mauriciennes, selon les dires du DTN, Cédric Rouleau. « Nous suivons la situation de près, mais c’est quasiment sûr que nous ne serons pas en Corée du Sud », ajoute Rajessen Desscann. Par ailleurs, la première compétition de l’AMTT se tiendra vers la fin du mois de février. En effet, les pongistes auront droit aux premières manches de la ligue de l’Association. À noter que ce tournoi se jouera en six manches.