Les pongistes mauriciens qui se trouvent en France se sont alignés le week-end dernier à différentes compétitions, avec à la clé des résultats fort encourageants. Des performances de bon augure pour la suite, alors que le DTN Cédric Rouleau dévoilera dans un mois la sélection pour les JIOI.

Akhilen Yogarajah, engagé aux championnats de France de Nationale 2, a raté de peu la montée en N1. Le Mauricien s’est arrêté en demi-finales, après avoir battu Oba Kizito, le n°1 ivoirien. Ce dernier pointe au 277e rang du classement français. Il a souhaité capitaliser sur la partie positive de ses rencontres — son coup droit — tout en revenant sur son revers. « Je pense pouvoir faire mieux. Mais je suis content pour l’agressivité et j’ai battu Kizito », admet-il.

Les sœurs Hossenally, Oumi et Ashfani, étaient elles aussi en action le week-end dernier. Oumi, l’aînée, a réussi l’exploit de passer en Nationale 2 juniors en accédant à la finale régionale, sous les couleurs de son club, Le Bourget. Sa sœur cadette a elle aussi réalisé l’objectif qu’elle s’était fixé en accédant aux quarts de finale de la catégorie des moins de 13 ans. Ashfani Hossenally a pris la 6e place du classement général final. Prathna Jalim, n°1 mauricienne, a de son côté remporté le tour de Nationale 2 de la région sud-ouest. Cette performance lui vaut de monter en N1 juniors chez les filles.

Par ailleurs, les deux pongistes blessés Widaad Gukhool et Rhikesh Taucoory ont repris le chemin de l’entraînement. Si le DTN avait admis que leur cas resterait en suspens en vue d’une éventuelle participation aux prochains JIOI, il semblerait que les deux joueurs ont pris le taureau par les cornes et retrouvent leurs sensations. Notons que la sélection des JIOI sera finalisée vers la fin du mois de février.