La sélection mauricienne de tennis de table a bouclé sa campagne réunionnaise au Tournoi international des Aiglons avec deux médailles d’argent et une de bronze. La performance mauricienne a été assurée par Ruqayyah Kinoo, double médaillée d’argent en simple dames et en double dames.

Ruqayyah Kinoo, qui agissait en tant que n°1 mauricienne, a échoué en finale contre la favorite du tournoi, la Réunionnaise Colyne Folio. Cette dernière s’est défait de l’autre Mauricienne Oumehani Hosenally, venue à La Réunion tout spécialement pour cette compétition de fin de saison. Hosenally s’est inclinée sur le score de 4-2 aux moins de Folio. D’ailleurs, cette demi-finale figure parmi les plus disputées, à voir les scores (11-3, 11-6, 7-11, 12-13, 12-10, 11-6). Pendant ce temps, Kinooo prenait le dessus sur Emma Gianelli sur le score de 4-3 (8-11, 8-11, 11-3,11-9, 12-14, 11-8, 12-10).

La finale, toutefois, sera âprement disputée. Les deux adversaires ne se lâchent pas, chacune tentant de prendre la mesure de l’autre. Finalement, ce sera la Réunionnaise qui ira soulever le trophée au terme d’une rencontre remportée 4-3 (11-9, 8-11, 11-7, 8-11, 12-10, 6-11, 116). Hosenally se contentera du bronze après sa demi-finale.

Eric Angles, le coach de Folio, lui, se réjouit de la victoire de sa petite protégée. « Kinoo a un système de jeu difficile où elle ne donne aucun point », disait-il au Quotidien de La Réunion. Il parle également du volume d’entraînement de Folio, qui a connu un gros remaniement. « Elle a commencé les gros volumes d’entraînement assez tard, mais d’ici quelques années, elle sera performante chez les seniors », ajoute-t-il. Le tandem Folio-Gianelli allait encore priver le camp mauricien d’une médaille d’or lorsqu’il s’est imposé 3-2 en finale du double dames contre Ruqayyah Kinoo et Oumehani Hosenally.

Chez les hommes, la victoire est allée à Mathieu Opezzo aux dépens de Loïc Collet. Ce dernier, médaillé d’argent des derniers JIOI, a longtemps tenu le bon bout, menant même 3-1, avant que son adversaire d’origine italienne n’allume des contre-feux pour aller s’imposer 4-3 (11-8, 7-11, 9-11, 8-11, 11-7, 11-8, 11-6). Les deux finalistes du simple hommes allaient s’associer pour le double. Là, ils ont plié la finale contre Antoine Razafinarivo et Evan Telo, s’imposant 3-2 au terme d’un revirement de situation.