La tristesse se lise dans le regard de Bryan Chan Yook Fo et Allan Arnachellum

Après une bonne moisson mardi marquée par trois médailles en tennis de table, Maurice s’est fait toute petite lors de la troisième journée disputée le mercredi 24 juillet. Ainsi, aux compétitions de double hommes, les pongistes locaux se sont contentés d’une médaille d’argent après avoir pendant longtemps cru à l’or. Au même moment, les filles subissaient une défaite en match de classement. C’était donc une journée à mettre aux oubliettes en attendant les compétitions simple hommes et simple dames vendredi et samedi.

Pour en revenir à la longue journée de mercredi au centre national de tennis de table à Beau Bassin, Maurice avait la possibilité de décrocher deux médailles d’or au coup d’envoi des deux demi-finales. Chez les filles, Ruqayyah Kinoo et Widaad Gukhool ont pris le meilleur départ qui soit en s’imposant 11-2 au premier set contre la paire des Maldives.

Mais elles se sont fait remonter avant de sombrer sur le score de 4-2. Repêchées pour le match de classement, Widaad Gukhool et Ruqayyah Kinoo ont une nouvelle fois subi une défaite 4-2 contre le duo malgache. Elle terminent donc la compétition sans médaille, mais avec des regrets  ! Cela en dépit de toute leur bonne volonté. Pour rappel, on a eu droit à une finale 100% maldivienne. C’est la paire Aishath Nazim et Fathima Ali qui s’est imposée 4-0 contre leurs compatriotes Mueena Mohamed et Fathmath Jumanah.

Aishath Nazim et Fathima Ali, des Maldives, ont émerveillé le public

Chez les garçons, le duo mauricien composé de Bryan Chan Yook Fo et d’Allan Arnachellum doit certainement nourrir des regrets après la défaite 3-4 contre les Malgaches. Pourtant, ils avaient bien entamé leur match avec un confortable 2-0 . Nombreux sont ceux qui y voyaient déjà briller l’or alors qu’on abordait le troisième set. Sauf que les pongistes locaux se sont fait prendre comme des novices avec trois sets d’affilée perdus. Ils sont toutefois revenus au score. Le dernier set a alors fait monter l’adrénaline d’un public autant bruyant qu’optimiste. Mais malgré le soutien de la foule, la rencontre a tourné à l’avantage des visiteurs 3-4. Les Malgaches Jonathan Nativel et Stephen Ravonison pouvaient se régaler.

Appliqués, les pongistes Malgaches n’ont pas laissé passer leur chance

Résultats (Double-Hommes)
Finale :
Madagascar b. Maurice 4-3
3e Place :
Mayotte b. Seychelles 4-0
(Double-Dames)
Finale :
Maldives b. Maldives 4-0
3e Place
Madagascar b. Maurice 4-2
Classement après trois journées
Équipe Or Argent Bronze Total
Maurice  2 2 2 6
Maldives  2 1 0 3
Madagascar 1 2 2 5
Réunion  1 0 0 1
Mayotte 0 0 1 1
Seychelles 0 0 0 0
Comores 0 0 0 0

Fixtures
Vendredi 26 juillet
9h-12h Préliminaires simples hommes et simples dames
15h-18h Préliminaires simples hommes et simples dames
Samedi 27 juillet
9h-12h Quarts de finale
15h-18h Demi-finales et finale

RÉACTIONS

Ruqayyah Kinoo (pongiste) :
« Je reste positive »
« Je suis quelque peu déçue d’avoir manqué la médaille de bronze, cela après avoir rêvé de l’or quand on était en demi-finale. Mais je reste positive. Les pongistes mauriciens doivent se rattraper en simple samedi. »

Bryan Chan Yook Fo (médaillé d’argent) :
« Déçu, car on visait l’or »
« Je suis déçu, car Allan Arnachellum et moi, on visait l’or depuis longtemps dans la compétition de double hommes. Cela dit, on n’a pas mal joué, mais on est tombés sur une équipe adverse rusée et coriace. Nos adversaires ont tenu bon face à nos assauts. »

Aishath Nazim (médaillée d’or)
« It is a great moment for two young girls. This golden medal bagged in Mauritius will serve as a boost for our future. Maldives will come stronger in simples. »

Franco Quirin (député) :
« Je suis impressionné par l’enthousiasme des Mauriciens pour ces JIOI. C’est extra de voir les jeunes aussi motivés derrière le quadricolore. Toutefois, je suis un peu déçu du niveau de notre football et des stades, gymnases, centres qui sont vides. »

Pourquoi les pongistes s’essuient-ils les mains sur la table  ?

Le public présent au centre national de tennis de table se demande sans doute pourquoi les pongistes touchent ou s’essuient les mains sur la table. Une question de superstition ou un simple geste hygiénique ? Nous avons interrogé Rhikesh Taucoory, pongiste depuis plus de 18 ans. « Il n’y rien de superstitieux dans ce geste. Un pongiste doit le faire afin de garder les doigts secs. » À chacun son sport  !