La saison est loin d’être finie pour Emmanuelle de Beer. Après une incursion dans deux étapes du circuit juniors ITF en Croatie et Norvège, la tenniswoman poursuit depuis lundi sa tournée aux Etats-Unis. Elle y restera pendant quelques semaines, le temps de peaufiner sa préparation à l’Académie Nick Bollettieri en vue de l’ITF Chris Evert American (G 4) et éventuellement se qualifier pour les tournois Eddie Herr (G1) et l’Orange Bowl (grade A) à Miami.
La suite s’annonce très challenging pour Emmanuelle de Beer. Elle a débarqué aux States avec une certaine dose de confiance après avoir atteint les demi-finales à Oslo dans un tournoi de grade 5 (3-7 octobre) sur terre battue. Classée n°1 du tableau, elle a sorti tour à tour la Suédoise Hanna Borjeson 6-1, 6-1, la Norvégienne Andrea Raaholdt 6-2, 6-2, et enfin la Danoise Ulrikke Hoeyer 7-5, 7-6 (8) au terme d’un match qui a duré près de trois heures.
Toutefois, elle s’est inclinée 1-6, 3-6 contre la n°3 du tableau, la Suissesse Chiara Volejnicek. Celle-ci est également n°1 suisse des U15 et 31e joueuse de son pays tous classements confondus. De Beer, qui a eu 15 ans le 4 octobre, a atteint le 458e rang juniors le 10 octobre dernier après son passage à Oslo. En début de semaine, elle est passée 460e.
Avant Oslo, elle s’était arrêtée en Croatie pour jouer la Grawe Cup à Louinj, tournoi de grade 4 (28 septembre-2 octobre). Elle a concédé d’entrée la défaite 6-0, 6-1 sur terre battue contre la Slovène Ana Oparennovic.
« Ce fut une excellente expérience pour ce premier contact avec des joueuses de ce niveau. Elle figurait comme tête de série n°8, mais a eu du mal à s’ajuster après un long voyage, ayant eu à faire d’un seul trait le trajet Mozambique (où elle avait participé aux Jeux d’Afrique) Maurice-Paris-Zagreb ! En plus, le tournoi était sur terre battue et elle sortait d’une longue saison sur dur. Elle a quand même bien profité de ce premier contact », confie son père, Philippe de Beer.
Emmanuelle de Beer est arrivée en Floride en début de semaine pour trois semaines de stage à la prestigieuse Académie de Nick Bollettieri, maintenant plus connue comme la IMG Tennis Academy. Après ce stage, elle devrait tester ses progrès en se mesurant contre des joueuses américaines et sud-américaines dans le Chris Evert American ITF, tournoi de grade 4 prévu du 7 au 13 novembre à Boca Ranto.
Puis, ce sera l’épreuve de force : d’abord le tournoi Eddie Herr (G 1), prévu du 28 novembre au 4 décembre, et ensuite l’Orange Bowl International de Miami (grade A) dont le niveau est comparable à celui d’un tournoi junior du Grand Chelem. Elle tentera de se qualifier pour les deux tournois.
Emmanuelle de Beer a été rejointe par son frère Amaury (12 ans) en Floride. Remis d’une blessure au genou, celui-ci revient sur le circuit après sept moins d’interruption. Il avait effectué son retour récemment à Petit Camp lors des deux étapes du circuit ITF CAT U12-14, ses premiers tournois internationaux après un an d’absence. Il profite lui aussi du stage à Miami en préparation aux tournois Eddie Herr et Orange Bowl.