Les six joueurs mauriciens ont bouclé leur participation aux championnats d’Afrique juniors U18 de tennis qui se sont achevés samedi à Potchefstroom en Afrique du Sud avec les matches de classement. C’est ainsi qu’Emmanuelle de Beer a pris la 19e place en féminin alors qu’en masculin Ryan Wong y a terminé 27e. Ce sont là les deux meilleures places obtenues par les représentants locaux.
Ryan Wong, qui avait été éliminé au 2e tour du tableau final, s’est contenté de la 27e place au classement aux dépens du Namibien Fritz Jacobs 6-1, 6-1. Même les places de classement étaient chères à prendre dans ce tournoi de grade B 2, comme attendu très relevé, surtout en masculin. Le vainqueur du simple hommes n’est autre que le grand favori, le Sud-Africain Wayne Montgomery, 7e junior mondial au 21 février et 7e des têtes de série en janvier à l’Open d’Australie Juniors. Il avait aussi été quart de finaliste l’an dernier à l’US Open Juniors.
En Afrique du Sud, Montgomery, 17 ans, a survolé le tableau en dominant, entre autres, son compatriote B. Laubser 6-3, 6-1 en quarts de finale, le Tunisien Skander Mansouri (3) 6-2, 7-5 en demi-finales et enfin l’Égyptien Mazen Osama 6-7 (7), 6-2, 6-2 en finale. Laubser a accédé au tableau au moyen d’une wild card et c’est lui qui a sorti au 1er tour, le Mauricien Dylan Foo Kune 6-3, 6-3. Osama, 18 ans et classé n°2, était 33e junior mondial au 18 février.
Quant à Mansouri, on se souvent qu’il avait été l’un des principaux acteurs du tournoi ITF U18 disputé à Maurice en 2011. Notons par ailleurs que parmi les 16 têtes de série figuraient quelques-uns des joueurs ayant participé dans le passé au circuit CAT-ITF U14-U18 à Maurice. On pense notamment aux Sud-Africain Matthew Rossouw, Okkie et François Kellerman, le Burundais Guy Orly Iradukunda et le Zimbabwéen Courtney Lock. Rossouw et Iradukunda ont atteint les quarts de finale et ont terminé dans les sept premiers au classement. Les autres ont échoué au 3e tour. L’an dernier, Okkie Kellerman avait enlevé la première manche du circuit ITF U18 à Petit Camp. Il avait alors 15 ans.
Pour en revenir au parcours des joueurs mauriciens, Julien Min Fa, après son élimination au 1er tour, a remporté la petite finale comptant pour la 33e place aux dépens du Nigérian Emmanuel Audu 6-1, 6-1. Hemanshu Rambojun a pris la 35e place au classement en s’imposant 6-4, 6-2 contre Youssef Sherif (Egy.), alors que Dylan Foo Kune a terminé en 42e position.  
Dans le tournoi féminin, Emmanuelle de Beer termine 19e en s’imposant 6-4, 6-0 contre la Sud-Africaine H. Botes. De Beer après un bye d’entrée avait quitté le tableau final en cédant 2-6, 4-6 face à Jessica Simpson (Af. Sud). De son côté, Shannon Wong a pris la 23e place au classement aux dépéns de Mariam Mujawaimana (Bur) 6-3, 6-1.
Le titre du simple dames est revenu à l’Egytienne Sandra Samir (3), qui causa la surprise dejà en quarts de finale en sortant 6-1, 6-1 Janet Koch (6), puis en demi-finale 6-1, 1-6, 6-4 la favorite au titre, Ilze Hattingh (1), avant de s’offrir Lynn Kyro (4) 6-4, 6-1, toutes trois d’Afrique du Sud. Koch avait enlevé l’an dernier la première étape du circuit CAT-ITF U18 à Maurice.
Âgée de 17ans, Lynn Kyro est passée en début de semaine 77e mondiale son meilleur classement junior ITF, tout comme Hattingh, 16 ans, qui figure en 42e position. Quant à Sandra Samir, 15 ans seulement, elle se retrouve 50e junior mondiale après son parcours dans ce tournoi africain U18 qui s’est disputé du 18 au 23 février.