Emmanuelle de Beer qui chérit depuis son enfance l’ambition de devenir une joueuse professionnelle de tennis, est désormais 1211e au classement mondial Women’s Tennis Association (WTA).  Bien que cette entrée sur le circuit professionnel avec ce premier classement (établi lundi dernier) n’est que le début de sa carrière pro, et la première étape nécessaire d’une longue route, c’est malgré tout pour Emmanuelle la réalisation d’un rêve.
C’est au cours des tournois 10,000 USD du Mary Pierce Indian Ocean Series qui se sont tenus récemment à Maurice et à La Réunion qu’Emmanuelle a obtenu ses 3 premiers  points. A noter que les trois « tombeuses » d’Emmanuelle, lors de ces tournois, ont soit remporté le tournoi, soit se sont retrouvées en finale! En effet, Marie Bouzkova qui fut son adversaire au 2e tour de la première manche du Mary Pierce Indian Ocean Series à Grand Baie La Croisette, a remporté les trois tournois, alors que l’Américaine Jaeda Daniel et la Sud-Africaine Ilze Hatting, à qui elle fut opposée lors de la deuxième manche du MPIOS Grand Baie la Croisette et lors du tournoi de l’Ile de la Réunion, se sont toutes les deux retrouvées en finale face à Bouzkova.
Mary Pierce, le coach d’Emmanuelle, ne cache pas sa joie : «Je suis tellement heureuse qu’Emmanuelle ait pu réaliser un de ses objectifs en décrochant un classement WTA. D’autant plus qu’elle l’a fait lors du Mary Pierce Indian Ocean Series, mon circuit de tournois professionnels féminin que je viens tout juste de lancer !  Emmanuelle a dû travailler dur, surmonter de multiples blessures, et se battre pour être là où elle est aujourd’hui et pour cela je la félicite.  Maintenant c’est le moment où tout le plaisir commence !  Le travail déjà dur devient encore plus dur, et la compétition désormais plus difficile que jamais !  Je lui souhaite de rester en bonne santé, de continuer à travailler dur, et de se faire plaisir sur les courts. Dans cet esprit, sky is the limit !».
À noter qu’après Marine Giraud, Emmanuelle est la seconde Mauricienne dans l’histoire du tennis Mauricien à obtenir un classement professionel.  A ce jour, elle est la seule à détenir un tel classement.Emmanuelle, qui vient tout juste de reprendre la compétition après plus de six mois d’absence sur le circuit due à une blessure aux abdos, est actuellement en France où elle participe à plusieurs tournois en vue de se préparer pour les Jeux des Iles où elle représentera l’Ile Maurice au mieux de ses capacités. La tenniswoman vient de remporter son premier tournoi en France, Le Open Adulte US Le Pecq , après avoir éliminé sur son passage Diane Flament, classée 3/6, Louise Trigona classée 1/6,  Jeanne Marchi-Mannisier classée 2/6 , et en finale Océane Razakaboana, classée 1/6. Elle enchaîne cette semaine un autre tournoi, le Open Tennis Malagasy à Châtenay-Malabry en région parisienne.
Emmanuelle de Beer sera de retour à Maurice au début de la semaine prochaine pour se joindre à l’équipe qui se préparera pour les Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI, 1er-9 août). « C’est le fruit de plus de 10 ans de sacrifices bien sûr de la part d’Emmanuelle mais aussi de toute la famille. Nous réalisons que c’est le début d’une nouvelle étape et pas un aboutissement. Mais je pense que cela va certainement motiver Emmanuelle à continuer à se donner. Nous voulons vraiment remercier Jonathan Rosnovanu qui  a été à ses côtés pendant de nombreuses années, et surtout Mary Pierce qui s’est donnée sans retenue depuis 2010 pour amener Emmanuelle là où elle est aujourd’hui », fait ressortir son père Philippe de Beer.