Privée de compétitions ces cinq derniers mois pour cause de blessure au dos, c’est par une tournée couplée de trois tournois au Brésil qu’Emmanuelle de Beer espère se relancer.
La tenniswoman Mauricienne, 18 ans et classée actuellement 719e jr ITF, a effectué son retour à la 28e Londrina Juniors Cup, un tournoi de grade 3 (29 septembre-4 octobre) où elle a atteint les demi-finales du double dames après une élimination 4-6, 0-6 au 2e tour du simple dames. Une reprise pour le moins encourageante pour la Mauricienne, qui a abordé son premier tournoi en ressentant encore quelques douleurs au dos.
Mais l’objectif de cette tournée est de lui permettre de retrouver sa confiance et remettre son jeu en place sans rechercher les performances, précisent ses proches. C’est ainsi qu’après un bye d’entrée, elle s’est inclinée face à la Brésilienne Gabriele Feitoza Rezende en simple dames. Selon son coach, Jonathan Rosvovanu, une douleur au dos a commencé à la gêner au 2e set. Elle a alors fait appel au kiné pour des soins, mais a continué à se battre jusqu’au bout.
Emmanuelle De Beer, en duo avec la Brésilienne Thaisa Grana Pedretti, composait la meilleure paire du tableau. Elles ont également bénéficié d’un bye au 1er tour. Mais après avoir surmonté les quarts de finale 6-2, 6-0 contre la paire composée de Kathleen Biong Percegona (Bré)-Liz Carolina Chiledo (Par), elles ont perdu 3-6, 3-6 contre la paire Erika Drozd Perira (Bré)-Camila Recalde (Par).
« Finalement, c’est une bonne chose qu’elle ne fasse que le double pour l’instant car elle n’aurait certainement pas pu jouer le simple avec cette douleur qui persiste au dos. La chose que nous voulons absolument éviter est que sa blessure s’aggrave. Donc, nous gérons la situation avec beaucoup de sérieux », indique Jonathan Rosnovanu.
Toujours est-il que la joueuse a entamé à partir du 6 octobre son deuxième tournoi lors de la 6th Copa Santa Catarina de Tennis (G4), qui se dispute toujours sur terre battue. Elle a dû batailler ferme au 1er tour pour venir à bout de la qualifiée brésilienne Lara Tsis Teodoro de Oliveria 0-6, 6-4, 7-5. Après une égalisation à 4-4 au 2e set, elle mena pour la première fois la partie 5-4 pour conclure le jeu 40-0 sur un revers gagnant. Menée 0-3 dans le set décisif, elle égalisa une première fois à 3-3, puis à 5-5 avant de renverser le jeu et le match.
« Les matches qui suivent ne seront pas plus faciles. On savoure ce petit moment de victoire qui, après tout, ne sont pas toujours faciles à obtenir ! » dit le père de la joueuse, Philippe de Beer. « À ce stade de son retour à la compétition, chaque victoire est encourageante pour reprendre de la confiance. Ce n’est pas seulement la victoire qui nous réjouit, c’est aussi de voir qu’elle a réussi à aller chercher loin pour revenir dans le match, sans lâcher, même si à certains moments la partie était presque perdue ».
Aujourd’hui au 2e tour, Emmanuelle de Beer affronte l’Argentine Ornella Garavani. La Mauricienne avait été classée 371e jr ITF en janvier 2014.