Actuellement à Porto Rico pour la Copa Sultana-Mayaguez, notre compatriote, Emmanuelle de Beer (17 ans), a remporté avec sa partenaire, la Britannique Anna Brogan, la finale en doubles dames. La Mauricienne continue son apprentissage du haut niveau, elle qui avait été également sacrée avec la même partenaire en double au Copa Universidad Galileo au Guatemala.
Emmanuelle de Beer et Anna Brogan auront éliminé sur leur route, au premier tour : Paola Bou (PR)-Marie Jose Zacarias (Mex) 6-0,7-5 et la paire Alexia Coutino Castillo (Mex)-Gabrielle Schuck (USA), toutes les deux de l’Evert Tennis Academy, 6-3,6-4.  Elles ont disputé leur demi-finale contre les Americaines Julia Eshet & Alana Smith.  Ce fut un match assez serré, avec un premier set où elles n’ont pas été en mesure de rentrer dans le match. Elles allaient concéder le premier set, 6-7.  Elles se sont bien vite reprises pour remporter le deuxième  6-3 et finalement le super tie break très serré 12-10.
En finale, elles étaient opposées à la Suisse Jessica Crivelletto et sa partenaire venant de Létonnie, Anita Ance Detlava, têtes de série no 2 de ce tournoi. La partie allait prendre fin en trois manches sur le score de 6-3, 3-6 et le super tie break, 10-4. Emmanuelle de Beer nous livre ses impressions, « J’ai beaucoup mieux joué ici à Porto Rico qu’au Guatemala. J’étais beaucoup plus agressive mais aussi stressée et nerveuse avant mon match. Ce qui fait que je n’ai pas joué à mon meilleur niveau ». Quant au fait de faire partie de l’équipe de l’Evert Tennis Academy, elle affirme que ce fut une belle expérience. « On est comme une famille, tout le temps ensemble, et on s’encourage mutuellement. C’est vraiment une superbe atmosphère ».
Cette performance l’aura aidé à améliorer légèrement son classement, elle qui devrait se situer autour des 370 mondiaux chez les Juniors en début de semaine. Elle reprend ses entraînements de manière assidue à partir de ce lundi pour se préparer à d’autres tournois. Notre compatriote s’est bien rattrapée de son élimination en début de semaine en simples dames contre la Mexicaine Lucia Fernanda Guerra Castilla, classée 782e. Cette dernière s’est imposée en deux manches, 6-0, 6-1. À titre d’information, Emmanuelle de Beer est la mieux positionnée du classement féminin mauricien.
Elle est suivie par Shannon Wong (877e) et Amélie Boy (894e). Zara Lennon, Olivia Robert et les soeurs Chan, Maelyn et Sharlyn sont hors du Top 1000. Elles se situent respectivement aux 1413e, 1685e, 1862e et 1975e places. Au niveau africain, Emmanuelle de Beer est la 16e meilleure tenniswoman de sa catégorie d’âge. Amaury (14 ans), son frère, participait également à ce tournoi ITF U18. Avec son partenaire, le Colombien Nicholas Manrique Botero, ils ont eu fort à faire pour remporter ce premier tour de double contre une paire bien rodée, le Français Ruben Marhain et l’Américain Michael Meunier.  Ils auront mis presque deux heures pour arriver à bout de leurs adversaires. Après avoir perdu le premier set 5-7, ils se sont rattrapés pour remporter le second 6-3 et finalement le super tie break 10-3.
Le coach accompagnant le plus jeune des De Beer a commenté la performance de son petit protégé.  « J’étais très heureux avec son mouvement sur le terrain, son agressivité, sa performance au filet et sur son jeu en général. C’est un super travail d’équipe et une bonne expérience ».  Au second tour, ils furent opposés à bien plus forts qu’eux, la paire mexicaine Friebel Morfin et Riverra Caballero, têtes de série no 3 du tournoi, joueurs classés 689 et 756 mondial, et ils se sont inclinés 6-1, 6-1. « C’était un très bon match mais les adversaires étaient trop forts, surtout sur les points importants », explique Amaury de Beer.
Ce dernier a regagné Bradenton en Floride vendredi, où il poursuivra ses entraînements de tennis et physique, et participera à d’autres tournois USTA locaux, qui sont en général bien relevés, offrant ainsi à Amaury du bon tennis pour progresser et travailler. Toujours en masculin, Dylan Foo Kune a perdu six places pour se retrouver au 529e rang cette semaine. En compétition à Potchefstroom en Afrique du Sud (3 – 4 courant), il a perdu au premier tour du tableau de simple lors des deux étapes du circuit ITF. Le Mauricien est suivi dans le classement par Hemanshu Rambojun (1153e), un joueur talentueux qui devrait vraisemblablement faire parler de lui dans les années à venir, d’Amaury de Beer (1500e) et Ryan Wong (1819e).