Récemment titré aux championnats d’Europe, Enzo Couacaud (-15, Seine-saint-Denis) a confirmé sa mainmise sur la catégorie des 15-16 ans en remportant le titre national aux dépens de Johan-Sébastien Tatlot (0, Seine-saint-Denis).
« Gratifiant ». C’est l’adjectif qui s’est imposé à Enzo Couacaud après avoir ajouté un titre de champion de France des 15-16 ans à un palmarès déjà bien garni.  »Un titre de champion de France chez les jeunes, ce n’est pas une fin en soi, complétait le jeune garçon licencié au Blanc-Mesnil Sports tennis. Mais ça fait énormément plaisir. On a envie d’aller le chercher. »
D’ou la petite nervosité du récent champion d’Europe des 16 ans et moins au moment de débuter sa finale. Très vite, il a concédé son service à Johan-Sébastien Tatlot, son compère de Seine-Saint-Denis qui avait éliminé Quentin Halys en demi-finales.
Sauf qu’Enzo Couacaud était vraiment supérieur à ce rival plus jeune d’un an, et que très vite il a rétabli la situation, reprenant son service de retard, avant de breaker une seconde fois, au meilleur moment, à 5-4, pour s’adjuger la première manche en 35 minutes. ?Le plus dur était passé, même si Johan-Sébastien Tatlot s’est encore montré pressant en début de seconde manche, jusqu’à obtenir quatre balles de break en l’espace de deux jeux. Mais c’est bien Enzo Couacaud qui a fait le break le premier, pour s’envoler au score et finalement conclure la partie 6-4, 6-2.
« C’était un match un peu moyen, jugeait-il à chaud. Il y avait de la tension des deux côtés. Mais une finale, ça se gagne avant tout. » Finaliste malheureux de l’épreuve l’an dernier, face à Laurent Lokoli, Enzo Couacaud peut maintenant s’envoler vers de nouvelles aventures.