August Holmgren et Snehal Mane ont montré l’étendue de leur talent lors du tournoi ITF Junior Mauritius Open 2015 qui s’est déroulé pendant deux semaines à Petit Camp Phoenix. Le Danois et l’Indienne ont remporté les deux compétitions qui étaient au programme. Dans le camp mauricien, seule Amélie Boy a pu tirer son épingle du jeu en atteignant la finale du simple dame.
Mane, après avoir remporté haut la main la première manche, était la favorite pour enlever la deuxième. Face à Boy, elle a confirmé son potentiel en le battant facilement en deux sets 6-3, 6-0. La Mauricienne a subi le jeu de son adversaire tout au long de la partie.  « La finale était plutôt facile. Il est vrai que dans le premier set, elle m’a mis en difficulté avec un jeu agressif, mais j’ai gardé mon calme. J’ai répliqué avec des bons coups de droits et peu à peu, je contrôlais le match avant qu’elle ne commence à perdre ses moyens. Le deuxième set n’a ensuite été qu’une simple formalité », nous confie la championne.
La finaliste malheureuse, quant à elle, ne peut que se nourrir des regrets, car elle est passée à côté de son match. « Je n’ai pas pu jouer mon jeu comme je l’aurais voulu. Je suis déçue de ma performance car j’avais envie de bien faire.  Mon maque de concentration et les fautes bêtes que j’ai commises m’ont couté la victoire. Je suis très déçue », admet-elle avant de reconnaître que Senhal Mane était plus forte qu’elle. Cette dernière, pour rappel, l’avait éliminée  au deuxième tour du premier tournoi la semaine dernière.
En masculin,  Holmgren a été la révélation de ce tournoi. Il a dominé son adversaire, le Chinois  Hua-Chen Yu  de bout en bout en deux sets 6-1, 6-3.  Cependant, il avoue que c’était un match très difficile. « Je ne m’attendais à gagner les deux compétitions étant donné qu’avant, je n’allais pas plus loin que les demi-finales. Cette fois-ci, je l’ai fait et cela me fait énormément plaisir. Mais j’avoue que j’étais également stressé, car le niveau de mon concurrent était très élevé. Mais j’ai gardé mon sang-froid et je lui ai envoyé quelques bons revers et cette tactique  a très bien marché », avance-t-il avant d’aller gagner un peu plus tard la finale double homme avec son compatriote August Moeller.
En effet, ces derniers ont battu le duo Ali Mooraj représentant du Pakistan –  Hugo Wong (Chine) 6-1, 6-3. Dans la finale du double dame,  la paire composée d’Alviana Lai (Hong Kong) – Julia Vulpio (République Dominicaine) a pris le meilleur  sur celle de Ssu-Yi Wu (Chine) -Venia Yeung (Hong Kong) en trois sets, 4-6, 6-1, 10-4