Les joueurs malgaches ont sorti le grand jeu à Petit Camp lors de la première manche de l’ITF CAT U12-14 qui avait débuté samedi dernier et qui a connu son dénouement. Madagascar s’est taillé la part du lion en enlevant les finales U12 (Garçons & Filles), U14 (Filles), U12 Double garçons et U12 Double Filles.
Les finales de la première manche de l’ITF CAT U12/14/ Internationaux Les Jeunes Dodos mardi dernier. L’on remarquera que les Malgaches ont créé la sensation lors de ce tourrnoi en enlevant cinq des huit finales. En U12 garçons, le Malgache Toky Ranaivo, tête de série no 4, a dominé le Sud-Africain Andreas Scott (1), 6-1, 6-7 (6), 6-0. À noter que Ranaivo, demi-finaliste l’année dernière, en est à sa dernière année en U12. Toujours dans la même catégorie, en féminin, Mialy Ranaivo s’est distinguée en s’offrant le scalp de la Sud-Africaine Gabriella Broadfoot, 6-1, 6-0. En demi-finale, la Malgache n’avait pas fait dans la demi-mesure, elle qui a surclassé la numero 1 du tableau, à savoir la Sud-Africaine Arista Siebrits, 7-6, 6-0.
En double garçons, la paire Malgache Toky Ranaivo/Johan Randriamanalinaa a dominé les Sud-Africains Andreas Scott/Matthew Brown, 2-6, 6-3, 10-2 alors qu’en double filles, Narindra et Mialy Ranaivo ont pris la mesure de Sarah Introcaso et Arista Siebrits facilement en deux sets, 6-4 et 6-2. Autant dire que les Malgaches ont volé la vedette aux autres forces en présence puisque l’Afrique du Sud n’a remporté que deux finales, ceux en U14 garçons et en double filles (U12). Rudolf Lubbe n’a fait qu’une bouchée de Damien Laporte (6-0, 6-0) alors la paire Bianca Wolmarans/Anique Engelbretcht a pris la mesure de Manuelle Robinson/Fitia Ravonaindro, 6-0, 7-5.
Les Seychelles ont également été à l’honneur avec la victoire du duo Damien Laporte/Sahun Andriamaro qui ont volé la vedette aux Sud-Africains Pierre Malan et Charl Morgan, 0-6, 6-1, 10-8. Les joueurs malgaches ont prouvé qu’ils étaient des adversaires redoutables. Nul doute qu’ils ont démontré leurs forces de frappe lors de cette première manche, eux qui disputaient les quatre finales en simple. Et dire que tous ces jeunes joueurs s’entraînent dans la grande Île.