La phase finale du simple hommes et simple dames de la seconde manche du circuit ITF U 18 opposera ce matin à partir de 9 h à Petit Camp, le Sud-Africain Okkie Kellerman à Anglais Samuel Taylor et la Sud-Africaine Janet Koch à la Française Tessah Andrianjafitrimo.
La finale du double hommes a été remportée 6-1,7-5, hier, au Shandrani par les jumeaux sud-africains, François et Okkie Kellerman aux dépens du duo composé du Sud-Africain Maxime de Clippel et du Mauricien Ryan Wong. Quant à la finale féminine qui avait débuté au même endroit, elle a été suspendue à cause de la pluie et a été reprise en fin de journée à Petit Camp où le temps était beau.  
Les finales des doubles ont été transférées à l’hôtel le Shandrani alors que le mauvais temps persistait à Petit Camp hier matin. Il en fut de même pour les demi-finales du simple hommes et simple dames qui ont rendu leur verdict hier en début d’après-midi au Shandrani avant qu’il se mette à pleuvoir.
La finale du simple hommes donnera lieu ce matin à un remake de la finale de la précédente manche où l’Anglais Samuel Taylor avait été battu 6-3, 6-0.« J’avais perdu le moral et il m’a manqué de tempérament. Mais je vais cette fois essayer de rester calme pour profiter de ma finale et voir ce se passe», fait ressortir le Britannique.
Outsider du tableau, Taylor n’a pas encore ouvert son compteur au classement junior ITF. « Je ne joue uniquement qu’en Angleterre. En venant ici, je ne pensais pas aller aussi loin qu’en finale. Mais ce n’était au fond pas très difficile vu que le niveau est moins élevé que les tournois que je joue en Angleterre. C’est d’ailleurs mes deux premières finales disputées hors de mon pays. Mon but ici est d’obtenir mes premiers points et d’arriver untérieurement dans le top 200 mondial à la fin de 2013», confie Samuel Taylor, 17 ans en juillet. Les deux manches du circuit ITF mauricien sont ses 4e et 5e tournois de rang depuis les vacances de Pâques quand il débuta sur le circuit.  
En féminin, la Sud-Africaine Janet Koch a une fois de plus pris la mesure de la Singapourienne Rheeya Doshi pour atteindre sa seconde finale en une semaine. Koch l’a emporté 4-6,-6-3, 6-3. Jeudi dernier, elle avait dû s’employer à fond pour enlever la finale 6-2, 2-6, 6-4 contre Rheeya Doshi. Mais hier, il n’y a pas eu de revanche. La Singapourienne ayant une nouvelle fois craqué au début du 2e set. « J’avais  bien entamé le match en étant agressive sur tous les points. Je même mené 3-1 au début du deuxième set quand je me suis déconcentrée. Je suis très déçue, mais j’ai appris de cette défaite. J’espère obtenir ma revanche le plus tôt possible», confia Rheeya Doshi après son match. Elle devrait jouer son prochain tournoi de niveau 4 en octobre en Thailande.  
De son côté, Janet Koch, 16 ans, avouera que leur nouveau duel a été cette fois plus serré que le précédent surtout sur un court plus rapide. « Je n’étais pas sûre de gagner après le premier set. J’ai alors commencé à travailler mes points pour égaliser au 2e set avant de faire la différence au troisième.»
Koch sera aux prises avec la Française d’origine malgache, Tessah Andrianjafitrimo qui a validé sa place en finale aux dépens de la Hongkongaise Ka Man Carina Ma. « Je l’avais battue en demi-finales la semaine dernière. Mais je pense que la finale sera différente demain (aujourd’hui). Je suis quand même prête pour la gagner, même si la fatique se fait sentir » dira Janet Koch.
Interrogée, Tessah Andrianjafitrimo dira qu’elle espère prendre sa revanche ce matin « même si ce sera dur » dans sa deuxième finale depuis mars en Quadeloupe. Jeune et âgée de 13 ans seulement, elle est arrivée que depuis cette année sur le circuit junior ITF. « Avant, je jouais que des tournois de tennis-europe. Mais en France j’ai l’habitude de jouer des tournois adultes. Donc cela m’aide à affronter mes adversaires sur le circuit junior », explique la Française.