Le ITF U18 Mauritius Open 2014 qui avait débuté samedi dernier à Petit Camp, a connu son dénouement vendredi avec les victoires de l’Italien Samuele Ramazzotti et la Sud-Africaine Rouxanne Van Rensburg en simple hommes & dames.  C’est encore une fois l’Afrique du  Sud qui a sorti le grand jeu s’adjugeant trois finales dont ceux des doubles hommes et dames.
La finale simple hommes entre Samuele Ramazzotti et le Zimbabwéen Tadiwa Chinamo a été à sens unique puisque l’Italien, tête de série no 2, n’a fait qu’une bouchée de son adversaire du jour, l’emportant en deux sets (6-1, 6-3). À noter qu’en demi-finale, Ramazzotti avait pris la mesure du Sud-Africain Okkie Kellerman, celui-là même qui l’avait sorti au même stade de la compétition lors du précédent tournoi et qui avait remporté le titre en grade 4. « J’ai joué beaucoup plus relâché lors de cette deuxième demi-finale et c’est cela qui m’a permis de faire la différence. Je suis très content de moi car j’ai été en mesure de me ressaisir pour monter en puissance. C’est tout ce qui compte », explique le jeune adolescent de 15 ans.
Il a tenu à souligner que Okkie Kellerman était certes l’un des favoris à la victoire finale mais qu’il fallait également compter sur les autres joueurs moins bien classés. « On va dire que j’ai tenu mon rôle de no 2 du tournoi mais ça ne veut pas dire grand chose. Les autres joueurs moins bien classés sont également très difficiles à jouer. L’exemple est bien évidemment le finaliste Tadiwa Chinamo qui demeure un adversaire redoutable. J’ai été le plus fort et je suis très content. C’est très important pour moi d’avoir retrouver de bonnes sensations d’autant que ce n’est pas évident de disputer une finale à 9h du matin. D’habitude, ce genre de rencontre fatidique se déroule dans l’après-midi. Le vent m’a aussi un peu gêné mais heureusement pour moi, rien n’a perturbé ma concentration. » Samuele Ramazzotti était accompagné de son entraîneur Luca Latini.
À titre d’information, l’Italien qui vit à Jesi, était no 1 du vieux continent dans la catégorie des moins de 15 ans l’année dernière. Il s’est notamment distingué au Tournoi des Petits As (France) et a remporté un titre à Brunei et deux en double hommes en Tunisie et Malaisie. Du côté féminin, Rouxanne Van Rensburg (8) a facilement battu sa compatriote Nicole Petchey (7), 6-4, 6-2 pour s’adjuger la palme en simple dames. Pour rappel, Van Rensburg (16 ans) disputait sa deuxième finale d’affilée après avoir été battue lors de la semaine écoulée par Katie Poluta.
Déterminée, elle a étouffé son adversaire. « Je voulais gagner. Au fil des rencontres, je me suis sentie de plus en plus en confiance. Lors de la finale contre Katie (Poluta), j’étais très crispée. Mais cette fois-ci, j’étais beaucoup plus relachée et j’ai bien developpé mon jeu. Nicole Petchey est une adversaire que je ne connais pas beaucoup. On ne s’était pas encore affrontées avant cette fois, ce qui est bizarre (Rires). Je suis très contente d’avoir été sacrée », fait ressortir notre interlocutrice qui s’est également distinguée dans la finale des double dames.
Van Rensburg/Poluta, un duo gagnant
En compagnie de Katie Poluta, elle a remporté facilement la finale double dames damant le pion à Huitre-Mare et Louise-Mare Botes d’Afrique du Sud également, score final, 6-2, 6-2. Ce duo avait été sacré lors de la première manche de ce ITF U18 et elles ont remis le couvert. « Je m’entends très bien avec Katie (Poluta). Nous sommes très complices et nous jouons bien ensemble. Nous avions hâte de réaliser ce doublé. Nous avons mis un peu de temps avant de trouver notre vitesse de croisière dans cette finale. Mais une fois la machine enclenchée, nous étions très difficile à battre. Huitre-Mare et Louise-Mare nous ont toutefois donné du fil à retordre. Elles sont très accrocheuses », explique Rouxanne Van Rensburg. Cette dernière se concentre désormais sur d’autres tournois qui auront lieu en Afrique du Sud. « J’aurais voulu décrocher une bourse dans une université aux États-Unis pour poursuivre mes études. C’est mon objectif principal », soutient-elle.
En double hommes, les Sud-Africains Okkie Kellerman/Roussouw Norval ont pris leurs revanches sur Ching Lam (HKG)/Hua-Chen Yu (TPE) en deux sets (6-3, 6-3) pour s’adjuger la victoire. Ces derniers les avaient dominés lors de la précédente finale. Pourtant lors de la première manche, les joueurs asiatiques avaient fait le break, menant 3 jeux à rien. Mais ils ne parviendront pas à conserver leur avantage au score, se faisant remonter puis battre. Autant dire que les Sud-Africains ont été au-dessus du lot lors de ces deux tournois ITF U18. Le niveau était excellent. Exit l’ITF, place maintenant à la 15e édition des Championnats Vital à Petit Camp qui débutera le samedi 6 septembre pour prendre fin le 20 courant. Le spectacle sera également au rendez-vous.