Le tournoi du Young Dodo tenu à Petit Camp, Phoenix, a été fortement dominé par les Malgaches, que se soit du côté des filles ou des garçons. Hier, seule Christopher Fok Kow dans le camp mauricien a su tirer son épingle du jeu. En effet, il est venu à bout de son adversaire, le Seychellois Damien Laporte en trois sets 6-2, 2-6, 6-4 au terme d’une finale très serrée. Pourtant, Fok Kow avait remporté le premier set facilement 6-2.
Mais la suite a été une autre paire de manches. Le Mauricien commettant des fautes directes, a péché ensuite par un excès de confiance. Ce qui a permis à Laporte de dominer le deuxième set et de revenir dans la partie. Christopher Fok Kow ne peut que s’en prendre à lui-même. Contrairement aux deux sets précédents, le troisième a été très disputé. Sous les encouragements de leurs supporteurs, les deux ont livré un mano à mano pour en venir à égalité (3-3).
Pugnace, le Mauricien domine couramment son adversaire quarante à zéro pour remporter le prochain jeu (4-3). Cette démonstration de force, a été le tournant du match avec Fok Kow prenant le dessus sur son concurrent sur le plan physique et mental (5-3). Le retour du Seychellois (5-4) n’y changera rien. Le seule représentant mauricien qui était en finale, grâce à sa combativité  et ses puissants coups du droit, finit par s’imposer pour son plus grand bonheur et celui de son fan club.
« Cela n’a pas été un match facile car Damien était très fort. Si je n’ai pas eu trop de soucis lors du premier set par contre au deuxième, je me suis retrouvé en danger. Je me suis retenu un peu et c’est ce qui a permis à mon adversaire de revenir dans le match. Puis c’est devenu de plus en plus exigeant. Mais j’avais très envie de gagner. Je me suis rappelé les consignes de mon coach qui m’avait avisé tout simplement de ne pas retenir mes coups et de jouer mon jeu calmement. Je me suis concentré et je me suis appliqué et cela a fini par payer », fait-il ressortir.